Le marathon de ces Mondiaux de Budapest a tourné samedi matin à l’avantage de l’Éthiopie, qui signe un superbe doublé. Sous le soleil déjà intense qui baignait les rues de la capitale hongroise, la victoire est revenue à Amane Beriso Shankule, partie en solo au km 36, lors d’un des passages sur le célèbre pont des Chaînes, qui relie Buda à Pest, et Pest à Buda.

Après s’être imposée sur le marathon de Valence en 2022 puis avoir terminé deuxième à Boston au printemps, Beriso Shankule (31 ans) décroche son premier titre international, en 2h24’23 ». Elle a donc devancé sa compatriote Gotytom Gebreslase, championne du monde en titre, de 11 secondes. La 3e place est revenue à la Marocaine Fatima Ezzahra Gardadi (+54 »).

La course avait été assez monotone en tête jusqu’au km 30, où un groupe de six s’est détaché, formé des Éthiopiennes Beriso Shankule, Gemechu, Gebreslase et Yehualaw, de la Kényane Wanjiru et de l’Israélienne Salpeter. Au km 33, le quatuor éthiopien prit le commandement, puis se transforma vite en trio après la défaillance de Gemechu et porta son avance à 30 secondes au km 36, moment donc clé avec l’attaque de Beriso Shankule.

Mais il n’y eut pas de triplé éthiopien à l’arrivée, puisque Yehualaw baissa de pied dans les derniers kilomètres, laissant la Marocaine Fatima Ezzahra Gardadi revenir sur elle puis la dépasser pour empocher le bronze.

Le marathon hommes aura lieu dimanche, avec là encore un départ à 7 heures.

Source de l’article