Sifflé à partir du troisième round pour son manque d’efforts, l’Anglais Anthony Joshua (33 ans, 1,98 m, désormais 26 victoires, dont 23 avant la limite, 3 défaites) a finalement battu le Finlandais Roberto Helenius (39 ans, 2 m, 32 v., dont 21 avant la lim., 5 d.) par K.-O. au septième round, dans un douze-rounds sans titre en jeu, samedi soir à l’O2 Arena, à Londres. « Tous ces gens qui m’ont sifflé, ont-ils déjà boxé ? Ils doivent me laisser tranquille. Je fais ce que je veux sur le ring », s’est maladroitement défendu Joshua.

nitialement, l’ex-champion WBA-WBO-IBF des lourds aurait dû affronter son compatriote Dillian Whyte. Mais, dix jours avant, ce dernier a été contrôlé positif. Cherchant un nouvel adversaire, le promoteur Eddie Hearn a convaincu Helenius de le remplacer. Pourtant, le Finlandais venait de monter sur le ring. Une semaine plus tôt, le samedi 5 août devant son public d’Olavinlinna, il avait battu son compatriote quadragénaire Mika Mielonen (41 ans) par arrêt au troisième round.

Ne voulant peut-être pas le battre trop vite, Joshua a pris son temps, avant d’atteindre Helenius d’une terrible droite. Le Finlandais s’est effondré sur le côté et est resté plusieurs minutes au sol, entouré du service médical, avant de se relever.

L’Anglais a probablement profité de ce combat pour préparer le prochain face à l’Américain Deontay Wilder (37 ans, 2,01 m, 43 victoires, dont 42 avant la limite, 1 nul, 2 défaites), en janvier prochain en Arabie saoudite. Ce duel, dans lequel Joshua ne partira pas favori, devrait être conclu d’ici quelques jours. « Si tout se passe bien contre Wilder et qu’Anthony le bat, remarque le promoteur Eddie Hearn, il affrontera ensuite le champion WBC, Tyson Fury » Pour ce qui constituerait un véritable événement et remplirait le stade de Wembley, à moins que les organisateurs saoudiens ne s’accaparent ce Championnat.

Source de l’article