Le Belge Remco Evenepoel, qui a perdu vendredi tout espoir de conserver son titre sur la Vuelta, a remporté en solitaire la 14e étape du Tour d’Espagne samedi entre Sauveterre-de-Béarn et Puerto de Belagua, devant le Français Romain Bardet.

Remco Evenepoel a réagi en champion. Très ému, le Belge a franchi la ligne d’arrivée seul en tête, devant Romain Bardet (+1’11), samedi, lors de la 14e étape du Tour d’Espagne 2023, remportant son deuxième succès sur cette 78e Vuelta. La veille, sur l’étape reine du Tourmalet, le vainqueur sortant avait perdu tout espoir de remporter un deuxième grand Tour.

En cause, une défaillance terrible qui lui coûtait 27 minutes sur la ligne d’arrivée. Samedi, le prodige flamand de la Soudal Quick-Step a retrouvé des jambes et s’est offert une revanche éclatante dans les Pyrénées, à l’issue d’une 14e étape marquée par quatre ascensions répertoriées au classement de la montagne.

Offensif dès l’entame de cette journée, le champion de Belgique était décidé à animer la course, et lançait plusieurs banderilles. Sa persévérance payait assez rapidement après plusieurs offensives peu concluantes.

Statu quo en tête du classement général

Un groupe de 24 coureurs s’est constitué autour du duo très complice qu’il s’apprêtait à former avec Romain Bardet avant le col de la Hourcère, que le Belge a franchi en tête, devant son compagnon de route. Loin de temporiser, les deux coureurs ont dévalé la pente à toute vitesse et faussé compagnie aux échappés dans la descente du col classé hors-catégorie gravi à mi-course.

Doucement mais sûrement, leur avance est montée à plus de huit minutes sur le peloton des favoris, permettant à Remco Evenepoel d’engranger les points au classement de la montagne, et d’accroître son avance sur Jonas Vingegaard. Remco Evenepoel et Romain Bardet ont continué de creuser l’écart dans les pourcentages très éprouvants du Puerto de Larrau (des passages à 16% !).

Troisième de la sixième étape, Romain Bardet a tenté de rivaliser jusqu’au bout, mais ses jambes ne lui permettaient plus de suivre Evenepoel dans les premières rampes de l’ascension finale. Derrière, dans le groupe des poursuivants, Lennert Van Eetvelt a pris le meilleur sur Jonathan Castroviejo pour terminer sur la troisième marche du podium. Les prétendants au général ont eux terminé ensemble, franchissant la ligne d’arrivée à 8’20 du vainqueur.

Source de l’article