« Cette victoire est belle, très belle même, je suis allée la chercher très loin, a réagi le fils de Laurent Bourgnon, lauréat de La Solitaire en 1988 (à 22 ans et à sa première participation) et double vainqueur de la Route du Rhum (1994 et 1998), disparu lors d’une plongée en Polynésie en 2015. C’est ici à Roscoff que j’ai tiré mes premiers bords en Figaro avec Damien, mon préparateur. C’est un joli symbole, une belle récompense pour tout le travail accompli en deux ans sur le circuit avec toute l’équipe d’Edenred. »

« Jusqu’à l’arrivée, je suis resté neutre, concentré sur ma navigation, sans émotion pour exploser de joie une fois la ligne passée, a-t-il ajouté. Cela fait tout drôle d’être également premier au classement général. Il reste une étape, il va falloir tenir ce leadership maintenant. Je suis très heureux de ce podium avec Corentin Horeau et Loïs Berrehar, ce sont deux copains et nous sommes tous les trois trinitains. »

« J’ai beaucoup dormi sur cette étape, cela m’a permis de garder les idées claires pour faire de la stratégie et visiblement, cela m’a réussi »

Lancé dans le sillage de son père, Basile Bourgnon a fait ses armes en Classe Mini avant de basculer sur le circuit Figaro et d’intégrer le pôle France de course au large à Port-la-Forêt en janvier 2022 et de terminer 14e de sa première Solitaire l’été dernier. Il s’illustre notamment par sa propension à jouer sa partition en solo et à tenter des coups. Comme sur cette deuxième étape entre Kinsale (Irlande) et Roscoff.

« J’ai tenté des options dès le début, j’ai attaqué deux fois assez fort et cela n’a pas marché, a-t-il raconté. J’ai patienté, je me suis surpris à être capable de rester aussi zen. J’ai beaucoup dormi sur cette étape, cela m’a permis de garder les idées claires pour faire de la stratégie et visiblement, cela m’a réussi. »

Après trois jours de repos, le jeune Bourgnon mettra tout en oeuvre pour conserver les commandes de la course jusqu’au bout. Le départ de la troisième et dernière manche à destination de Piriac-sur-Mer, après une traversée aller-retour du golfe de Gascogne (avec une marque de parcours au large de Gijon), sera donné dimanche.

Source de l’article