Zapping Foot National À la 93, le film

Lens a souffert, mais Lens a tenu bon. Ce samedi 9 mars, dans son choc de la 25e journée de Ligue 1, le Racing a effectivement livré un combat de haute lutte pour l’emporter face au Stade Brestois, dauphin du Paris Saint-Germain. « Ils ne sont pas seconds pour rien, a reconnu Florian Sotoca au micro de Canal+, après la rencontre. On savait que c’était une belle équipe, très accrocheuse. Ils l’ont encore montré ce soir. Franchement, bravo à eux parce qu’ils font un parcours exceptionnel. Mais on est là, on se bat avec nos armes. Même si la deuxième mi-temps était un peu plus hachée, un peu compliquée, mais on s’est serré les coudes. On sort un clean-sheet qui nous offre la victoire, donc c’est beau », a également savouré l’attaquant lensois, à bout de force.

« À la fin, nous étions un peu fatigués mais on n’a rien lâché, ça prouve encore une fois notre état d’esprit. Ça prouve qu’il faudra encore compter sur nous pour la fin de saison. Tout est relancé. On a eu des périodes compliquées mais on est là, on a un état d’esprit irréprochable, on bosse et ce soir, nous sommes récompensés », a continué de féliciter Florian Sotoca, après cette « belle victoire. » Prochain rendez-vous dans une semaine, face à Nice, toujours au stade Bollaert et toujours face à un concurrent direct pour l’Europe.

Pour résumer

Lens a souffert, mais Lens a tenu bon. Ce samedi 9 mars, dans son choc de la 24e journée de Ligue 1, le Racing a effectivement livré un combat de haute lutte pour l’emporter face au Stade Brestois, dauphin du Paris Saint-Germain. « Ils ne sont pas seconds pour rien », a reconnu Florian Sotoca au micro de Canal+, après la rencontre.

Florian Sermaise

Source de l’article