A l’occasion d’un entretien accordé aux médias canadiens, Julian Alaphilippe a dressé un plan de vol relativement clair pour la suite de sa carrière : la priorité est qu’il retrouve son top niveau, mais le double champion du monde a adressé un message sans équivoque sur le contenu de cet avenir. Analyse.

Julian Alaphilippe s’est envolé avec son équipe Soudal-Quickstep vers le Québec, où il va disputer deux grandes classiques de la fin de saison, très relevées et convoitées dans le peloton international, le Grand-Prix de Québec et le Grand-Prix de Montréal. Pour le champion français, qui espère terminer son année par une belle victoire, il s’agit des premiers rendez-vous importants de sa fin de saison, avant l’objectif ultime, à savoir le Tour de Lombardie.

« Je fais tout ce que je peux pour revenir au top »

Interrogé dans les médias locaux, le double champion du monde a confirmé l’importance qu’il accordait à sa fin de saison, conscient qu’il s’agissait d’une étape importante pour retrouver son niveau : « Cela a été une année difficile pour moi, avec peu de succès. C’était aussi une année importante pour apprendre beaucoup. Je pense qu’après l’année dernière, je voulais faire tout ce que je pouvais pour revenir à mon niveau et c’est que j’ai fait. Pour les résultats, il faut que je sois patient et continuer de travailler comme je l’ai toujours fait. J’espère faire une bonne fin de saison et lever les bras. C’est tout ce que je peux dire, je suis réellement motivé et je fais tout ce que je peux pour revenir à mon meilleur niveau ».

« Je ne changerai jamais ma façon de courir »

Au passage, Julian Alaphilippe en a profité pour adresser un message très clair sur son avenir : « Ma façon de courir, c’est ma façon de faire du cyclisme. Je ne changerai jamais. La seule chose que je peux dire, c’est que je prends le temps de me mettre moins de stress et de pression car je veux toujours gagner, toujours être à mon top, alors que tu réalises que ce n’est pas toujours possible après des moments compliqués ». Dans un contexte où au sein de l’équipe Soudal-Quickstep on bâtit une équipe essentiellement structurée autour des ambitions de Remco Evenepoel au Tour de France, et donc principalement à son service, le message du champion tricolore est clair. Il l’a prouvé dans le passé, Alaphilippe est un coureur généreux, qui sait donner pour le collectif. Il est certain qu’il est prêt à se mettre au service d’Evenepoel quand il le faudra. Mais ces mots du Français démontrent qu’il tient également à disposer de la liberté en course pour s’exprimer et gagner. Autant d’éléments qui tendent à confirmer que Julian Alaphilippe gardera un rôle de leader dans le pôle « classiques », quand bien même il sera amené à se mettre au service d’Evenepoel sur certains grands événements, comme Liège ou le Tour de France.

Source de l’article