Président de Tottenham depuis 2001, Daniel Levy a répondu jeudi aux questions de Bloomberg sur sa présidence à la tête des Spurs. Le Britannique a été transparent sur ses choix et considére avec du recul que José Mourinho et Antonio Conte n’étaient pas de bons choix pour Tottenham.

José Mourinho entre novembre 2019 et avril 2021 puis Antonio Conte entre novembre 2021 et mars 2023. Pour Daniel Levy, ces deux choix en tant qu’entraîneurs de Tottenham n’étaient pas bons: « J’ai fait une erreur. C’était tous deux de supers managers, mais pas faits pour ce club. Et la manière dont ils veulent gagner est différente de la manière dont nous avons besoin de gagner », a t-il confié à Bloomberg.

Avec les deux entraîneurs, Tottenham n’a pas réussi à mettre fin à la période de disette de trophées. Le club londonien n’a plus gagné de titre depuis 2008: « La frustration de ne pas gagner et la pression de peut-être certains joueurs et une large portion des fans qui dit que nous devons gagner, nous devons dépenser de l’argent, nous devons avoir un grand entraîneur, un grand nom. Et cela m’a affecté » a déclaré Daniel Levy à un forum dédié aux fans, où ils pouvaient poser des questions au président de Tottenham.

Proche du Graal avec Pochettino

Avec Mauricio Pochettino, c’était différent selon Daniel Levy: « Je suis passé par une période ou nous avons presque gagné, avec Mauricio, nous avons vécu de très bons moments […] Nous n’y sommes pas arrivés mais nous nous sommes approchés de très près, et nous avons eu un changement de stratégie (en prenant Mourinho et Conte ensuite) ». Avec le coach argentin, Tottenham est notamment arrivé en finale de la Ligue des champions en 2019, un match perdu contre Liverpool (0-2). Mauricio Pochettino a alors été viré cinq mois après cette défaite.

Levy est heureux de pouvoir compter sur Postecoglou

Questionné sur ce qu’il considérerait comme une saison réussie, Levy répond: « Nous voulons jouer un football divertissant. Nous voulons venir à un match où on a vraiment l’envie d’y venir et où on a une bonne chance de gagner ». Dans une autre déclaration, Daniel Levy a alors encensé l’entraîneur de Tottenham: « Et c’est pour cela qu’amener Ange (Postecoglou) était, de mon point de vue, exactement la bonne décision. »

Le président de Tottenham s’est également exprimé sur un possible retour d’Harry Kane: « Si Harry, un jour, veut revenir en Premier League… nous aurions la possibilité de le reprendre », avec l’existence d’une clause de rachat.

Un début de saison réussi

Pour le moment, Daniel Levy peut se satisfaire du début de saison de son équipe. Après cinq journées de Premier League, Tottenham compte 13 points avec quatre victoires et un match nul. Rien qu’au mois d’août, les Spurs ont été honorés avec James Maddison qui a été désigné comme le meilleur joueur du mois et Ange Postecoglou entraîneur du mois. Dimanche, Tottenham se déplacera à l’Emirates Stadium pour y affronter Arsenal, dans un derby londonien qui promet d’être bouillant, entre deux équipes invaincues.

Source de l’article