Dans le podcast spécialisé « Lanterne Rouge » diffusé jeudi, le coureur belge Remco Evenepoel en a profité pour mettre fin aux rumeurs qui l’annonçaient chez Ineos-Grenadiers et confirme son intention de respecter son contrat jusqu’en 2026 avec Soudal-Quick Step.

Fin des rumeurs qui l’envoyaient chez Ineos-Grenadiers pour Remco Evenepoel. Le Belge a annoncé qu’il respectera son contrat valable jusqu’en 2026 avec Soudal-Quick Step.

« J’ai un contrat jusqu’à fin 2026 et je vais le respecter. Un contrat est un contrat. Tu ne peux pas simplement t’en aller en disant : ‘Je vous souhaite le meilleur et au revoir.’ Cela ne se fait pas. Le monde du cyclisme n’est pas le monde du football », a déclaré jeudi soir la pépite belge interrogée par le podcast « Lanterne Rouge ».

Des rumeurs balayées

Ces dernières semaines, les rumeurs d’un départ vers la formation britannique Ineos, disposant de davantage de moyens que l’équipe belge, étaient de plus en plus insistantes. Le père du coureur, Patrick Evenepoel, avait lui-même indiqué « ne pas être sûr » que son fils serait « toujours chez Quick Step l’an prochain ».

Sur Eurosport où il officie comme consultant, l’ancien vainqueur du Tour Alberto Contador avait lui assuré que « c’est un secret de polichinelle: Remco signera chez Ineos ».

Objectif : concurrencer Pogacar et Vingegaard

Evenepoel, champion du monde en ligne en 2022 et du contre-la-montre cette année, devrait disputer l’an prochain son premier Tour de France avec l’objectif de concurrencer les doubles vainqueurs de la Grande Boucle Tadej Pogacar et Jonas Vingegaard.

Or, si ces derniers évoluent au sein de deux équipes (UAE et Jumbo) spécialistes des grands tours, Soudal-Quick Step est davantage tournée vers les classiques et ne dispose pas de l’expertise des courses de trois semaines.

« Si nous pouvons améliorer des choses autour de notre équipe de tours, comme l’alimentation par exemple, alors nous serons rapidement au niveau d’UAE et Jumbo. Il n’y a plus de secrets dans le peloton, tout le monde sait comment les autres travaillent », assure toutefois Evenepoel.

Prochaine échéance : le Tour d’Espagne

Le transfert annoncé cette semaine de l’Espagnol Mikel Landa, deux fois troisième du Giro et deux fois quatrième du Tour, a déjà « rassuré » Evenepoel.

Le Belge, 23 ans, participera au Tour d’Espagne (26 août-27 septembre) qu’il avait remporté l’an passé et où il sera notamment opposé au Danois Jonas Vingegaard, vainqueur des deux derniers Tours de France.

Source de l’article