Francesco Farioli (entraîneur de Nice), après le nul face à Lyon (0-0), dimanche : « On a dominé, je suis d’accord. En revanche, je ne suis pas d’accord sur le fait que cette domination a été stérile. On a un xG (objectifs attendus) de 1,71 contre 0,17 (pour Lyon). Il a manqué un peu plus de détermination dans les frappes, de précision dans les passes. Mais l’équipe aurait mérité la victoire devant ce public exceptionnel. On sentait qu’on jouait à 12. Je suis certain que la victoire est proche. On est, selon moi, sur la bonne route.

Avec la qualité offensive de Lyon, il fallait faire attention. Elle peut générer un but à chaque instant. Or, on n’a concédé qu’une seule situation. À Lorient, la semaine dernière, c’était pareil. On a dominé, maîtrisé. On a vu aujourd’hui qu’ils ont été capables d’en mettre deux contre Lille.

Malheureusement, on a eu du mal à trouver nos positions avec les ailiers en première période. En 2e mi-temps, cela a été mieux. Mais il a manqué ce peut détail. Se créer tant d’occasions et ne pas en concéder m’a amené à ne pas changer la structure de l’équipe mais à amener du sang neuf. Moffi ? Oui, c’est est un joueur de profondeur. Mais il travaille très bien pour faire le lien. Il a une grande disponibilité. C’est un grand travailleur. »

Source de l’article