Franck Azéma (entraîneur de Perpignan, vainqueur de Toulouse, 27-17) : « C’est important. C’est beau de pouvoir s’en sortir ce soir. Ç’a été accroché, ç’a été âpre dans un scénario totalement différent de ce qu’on a pu connaître à la maison où on avait su prendre le score et le tenir. Là, on était à 10-10 à la mi-temps, on prend un essai juste après la pause. Mais à l’usure, petit à petit, on y est arrivé. On n’est pas partie en vrille. On est resté sur des choses maîtrisées. On a réussi à faire péter le verrou même si ça n’a pas été facile. Ça fait plaisir parce que comptablement c’est nécessaire. Mais aussi en termes de confiance, c’est important de capitaliser.

Source de l’article