En ce jour de Fête nationale du Québec, soulignons quelques moments de personnalités québécoises gravitant dans le monde du hockey qui ont marqué la première moitié de l’année 2022

Bonne Saint-Jean tout le monde!

Avant ou après une bonne poutine au dîner et les feux d’artifice en soirée,
prenons le temps aujourd’hui pour revenir sur des exploits accomplis par
des personnalités québécoises qui ont brillé à l’échelle provinciale,
nationale ou internationale depuis le début de l’année!

ÉQUIPE NATIONALE FÉMININE

Commençons par l’équipe qui a ramené l’une des quatre médailles d’or aux
Jeux olympiques d’hiver de 2022 à Beijing. Marie-Philip Poulin a de nouveau
mené la charge en inscrivant six buts et 11 passes en sept parties, dont
une performance de trois points lors du match pour la médaille d’or face
aux États-Unis. Notons aussi la superbe tenue d’Ann-Renée Desbiens devant
le filet, comme en témoignent sa moyenne de buts alloués de 1,80 et son
pourcentage d’arrêts de 0,940 en cinq rencontres.

Quelques mois plus tôt, Mélodie Daoust a mené le Canada vers un 11 e titre au Championnat mondial féminin en obtenant six buts et
autant de mentions d’aide en sept parties. En plus d’être sélectionnée à
l’équipe d’étoiles du tournoi, Daoust a aussi été nommée Joueuse par
excellence de la compétition.

Plus récemment,

Alexia Aubin et Karel Préfontaine ont contribué à la conquête de la
médaille d’or

au Championnat mondial féminin des M18. Aubin a terminé à égalité au
premier rang des meilleures pointeuses de son équipe avec cinq points,
tandis que Préfontaine en a obtenu quatre.

ÉQUIPE NATIONALE MASCULINE

En ce qui concerne l’équipe qui a participé au Championnat mondial masculin
présenté en Finlande, elle était menée par Thomas Chabot qui avait été
nommé capitaine de la formation. Pierre-Luc Dubois, l’un des capitaines
adjoints, a conclu le tournoi parmi les meilleurs pointeurs grâce à ses
sept buts et six passes.

À Beijing, lors des Jeux olympiques, Maxim Noreau et David Desharnais ont
été des éléments clés de la formation canadienne.

Noreau a terminé la compétition avec une récolte d’un but et trois
mentions d’aide

, alors que Desharnais a obtenu une passe.

ÉQUIPE NATIONALE PARALYMPIQUE

Lors du tournoi de parahockey aux Jeux paralympiques, Antoine Lehoux a
obtenu une mention d’aide.

Le joueur de 28 ans en était à une première participation

aux Jeux puisqu’il n’avait pas été sélectionné en 2018.

Dominic Larocque a obtenu deux jeux blancs – dont un partagé – en quatre
rencontres. Il s’agissait d’une la troisième présence aux Jeux
paralympiques pour le gardien de but.

CHAMPIONNATS NATIONAUX

À la Coupe TELUS,

les Cantonniers de Magog se sont rendus jusqu’en finale du tournoi à
Okotoks, en Alberta

. Tirant de l’arrière par deux buts contre les Flyers de Moncton dans les
dernières minutes du match, la formation du Québec est parvenue à créer
l’égalité alors qu’il ne restait que quelques secondes à jouer au temps
réglementaire. La prolongation s’est toutefois soldée par un revers pour
les hommes de Stéphane Robidas.

Du côté de la Coupe du Centenaire, présentée par Tim Hortons, le Collège
Français de Longueuil a accédé aux demi-finales avant de s’incliner face
aux Bandits de Brooks qui allaient éventuellement remporter les grands
honneurs de ce tournoi de hockey junior A, qui a eu lieu à Estevan, en
Saskatchewan.

Enfin,

les Remparts du Richelieu ont représenté le Québec à la Coupe Esso

. La formation n’a toutefois pas été en mesure de se qualifier pour le tour
éliminatoire.

LAURÉATS ET LAURÉATES DE TROPHÉES

Plusieurs personnalités québécoises ont été récompensées

pour leurs efforts dans le monde du hockey.

Pierre Verville a remporté le prix du Bénévole de l’année après avoir été
un administrateur à la Fédération québécoise de hockey sur glace (FQHG)
pendant plus de 50 ans.

Joël Bouchard s’est vu décerner le prix Gordon-Juckes remis à une personne
qui a contribué de façon marquée au développement du hockey amateur au
Canada, à l’échelle nationale.

Mélodie Daoust a remporté le prix Isobel-Gathorne-Hardy qui récompense une
personne qui s’est démarquée par son engagement, son leadership, sa
participation communautaire et sa promotion des valeurs du hockey féminin.

N’oublions pas non plus Patrice Bergeron qui a mis la main sur le trophée
Frank-J-Selke pour la cinquième fois de sa carrière, ce qui constitue un
record. Cet honneur est remis annuellement au meilleur attaquant défensif
de la LNH.

OFFICIELS ET OFFICIELLES

Élizabeth Mantha est devenue la première femme à arbitrer un match de la
Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) le 26 février dernier.
Quelques mois plus tôt, l’arbitre de 31 ans avait fait partie d’un groupe
de 10 femmes qui ont été affectées à des matchs de la Ligue américaine de
hockey (AHL). Au cours de sa saison, Mantha s’est aussi rendue aux Jeux
olympiques d’hiver et a d’ailleurs été nommée l’une des deux arbitres en
vue du match pour la médaille de bronze.

Olivier Gouin a pris part à ses deuxièmes Jeux en tant qu’arbitre, se
rendant lui aussi jusqu’au match pour la médaille de bronze.

UNE PORTION D’UN MATCH MONDIAL EN SOL QUÉBÉCOIS

Le 6 mars dernier, du côté de la Place Bell à Laval, a eu lieu le volet
canadien du

Match mondial de hockey féminin

. La rencontre a opposé les Remparts du Richelieu aux Amazones de
Laval-Montréal et s’est terminée par un verdict nul de 4 à 4.

HOMMAGE À DEUX LÉGENDES

Enfin, il était impossible de ne pas revenir sur le décès de deux grands
joueurs québécois.

Le 15 avril, Mike Bossy s’est éteint à l’âge de 65 ans. Il a contribué aux
quatre conquêtes consécutives de la coupe Stanley par les Islanders de New
York dans les années 1980. L’ailier droit originaire de Montréal est le
seul joueur dans l’histoire de la LNH à avoir marqué 50 buts lors de neuf
saisons de suite. Bossy a aussi représenté le Canada à deux reprises, soit
aux éditions 1981 et 1984 de la Coupe Canada. Il y a accumulé 13 buts et 7
aides en 15 matchs. Bossy a été intronisé au Temple de la renommée du
hockey en 1991 avant d’être nommé parmi les 100 plus grands joueurs de la
LNH en marge des célébrations du Centenaire de la ligue en 2017.

Guy Lafleur a rendu l’âme à l’âge de 70 ans une semaine après le décès
de Bossy

. Il a remporté la coupe Stanley à cinq occasions avec les Canadiens de
Montréal avant de conclure sa carrière avec les Rangers de New York et les
Nordiques de Québec. Natif de Thurso, il est devenu le premier joueur dans
l’histoire de la LNH à récolter 50 buts et 100 points lors de six saisons
consécutives. Lafleur a fait partie des équipes canadiennes à la Coupe
Canada en 1976 et 1981, de même qu’au Championnat mondial de 1981. Il y a
totalisé quatre buts et 14 mentions d’aide en 21 rencontres. Après sa
première retraite, le Temple de la renommée du hockey lui a ouvert ses
portes en 1988 et, tout comme Bossy, il figure parmi les 100 plus grands
joueurs de la LNH.

Quel début d’année pour les personnalités du hockey québécois ! Les
prochains mois seront tout aussi plaisants à suivre.

Profitez du beau temps, et bonne Fête nationale!

Source de l’article