Le poids lourd anglais a envoyé l’Ukrainien au sol, mais l’arbitre a estimé que le coup était sous la ceinture.

« Je ne pense pas que c’était un coup bas, c’était un coup valable et on m’a volé ma victoire. Je me suis fait voler ce soir et je reviendrai. » Au micro de TNT Sports, Daniel Dubois n’avait pas de mots assez forts après sa défaite par KO samedi soir face à Oleksandr Usyk, champion du monde WBA, IBF et WBO. L’arbitre a arrêté le combat après un deuxième passage au sol de l’Anglais de 25 ans. Le champion du monde de 36 ans a fait respecter son rang avec une 21e victoire en carrière (zéro défaite) enregistrée contre Dubois, 25 ans, son challenger officiel après l’échec des négociations pour organiser un combat face au champion WBC Tyson Fury.

Mais la séquence controversée a eu lieu bien avant, au 5e round, où Dubois a envoyé Usyk au tapis d’un coup… sur la ceinture. L’arbitre a accordé 5 minutes de repos au champion ukrainien, ce qui n’a pas du tout été du goût du camp anglais.

« Ce n’était pas un coup bas, a assuré le promoteur anglais Frank Warren, ils (les juges) ne lui ont pas enlevé de points. J’apprécie Usyk, mais c’est vraiment un arbitrage à la maison (le combat se déroulait en Pologne, pas très loin de la frontière ukrainienne et toute la salle était au soutien de l’icône ukrainienne). Les instances devraient se pencher sur la question et décider d’une revanche. Nous allons faire appel de ce qui s’est passé. »

Source de l’article