Après des actions au siège du comité d’organisation, à Saint-Denis, fin octobre, et devant le Sacré-Coeur, mi-décembre, les membres du néo-collectif « Le revers de la médaille » a mené une nouvelle mobilisation, ce dimanche soir, au pied de l’Arc de Triomphe. Avec toujours le même message : mettre en garde sur les répercussions sociales reliées à l’organisation des Jeux de Paris 2024.

Des activistes canadiens présents aussi

Ainsi, en milieu de soirée, ils ont réussi à projeter un slogan, au laser, sur la partie haute de l’édifice – « JO : on est pas prêt » – et ont scandé en choeur diverses revendications, au milieu d’anneaux olympiques, de fumigènes et autres banderoles (« Ne pas laisser l’exclusion en héritage »par exemple).

Les représentants du mouvement étaient accompagnés par des activistes canadiens, directement concernés par ces problématiques lors des Jeux d’hiver de 2010 à Vancouver. Ensemble, ils tiendront lundi matin une conférence de presse à Paris.

Source de l’article