Pour son premier match lors de l’Euro ce mercredi, l’équipe de France féminine s’est imposée trois sets à zéro face à l’Estonie, l’un des pays organisateurs.

Une entrée en matière réussie. L’équipe de France féminine de volley a parfaitement débuté l’Euro, victorieuse trois sets à zéro (25-8, 25-19, 25-21) de l’Estonie devant son public, mercredi à Talinn. Les Bleues affronteront l’Espagne vendredi (19h00 françaises), toujours dans la capitale estonienne, pour le deuxième de leur cinq matches de la poule D. Les quatre premiers sont qualifiés pour les huitièmes de finale.

Les Bleues n’ont pas tremblé

Quarts de finalistes en 2021, elles aborderont le rendez-vous face aux Espagnoles avec le plein de confiance né d’une victoire nette et sans bavure, même face à un adversaire limité sur tous les plans, sur la lancée d’un début d’été fructueux. En pleine progression sur la route des JO de Paris, elles se sont en effet qualifiées pour la première fois de leur histoire pour la Ligue des nations 2024, le gratin mondial, en remportant fin juillet à Laval la Challenger Cup.

Mercredi, elles n’ont jamais tremblé pour disposer d’un des quatre pays organisateurs (avec la Belgique, l’Allemagne et l’Italie), serrant le jeu aux moments opportuns dans les deuxième et troisième manches dans le sillage du trio Héléna Cazaute (12 pts), Lucille Gicquel (13) et Amélie Rotar (12).

Ainsi dans le deuxième set où, menées 15 à 14, elles ont renversé la vapeur pour se détacher 21 à 16. Et dans le dernier quand, derrière 18 à 17, elles ont pris deux puis trois longueurs d’avance (22-19) sur une attaque de Rotar après un ace de Gicquel. Laquelle a conclu sur la première balle de match française.

Source de l’article