La France se présentera en force de vendredi à dimanche, à Budapest. Même sans Shirine Boukli (malade, – 48 kg), Marie-Ève Gahié (raisons personnelles, – 70 kg), Teddy Riner (en stage à l’étranger, + 100 kg), les Bleus vont peser lourd. Notamment chez les filles, avec seize engagées dont Clarisse Agbégnénou (- 63 kg), seule dans sa catégorie, comme Margaux Pinot (- 70 kg). En revanche, ça se bouscule en moins de 78 kg avec Audrey Tcheuméo et Madeleine Malonga à la lutte pour l’unique sésame pour Paris 2024, et à un degré moindre Chloé Buttigieg et Fanny-Estelle Posvite.

Ce Masters est coché sur le chemin de sélection par le staff tricolore. Du lourd aussi en + 78 kg avec le mano a mano entre Romane Dicko et Julia Tolofua, avec Léa Fontaine et Coralie Haymé en embuscade. Côté masculin, match à trois en moins de 66 kg entre Luka Mkheidze, Cédric Revol et Romain Valadier-Picard. En moins de 90 kg, en l’absence du jeune Maxime-Gaël Ngayap-Hambou (22 ans, poignet), Axel Clerget (36 ans), champion olympique par équipes à Tokyo, devra en remontrer au prometteur Alexis Mathieu (23 ans). Alpha Djalo (épaule, – 81 kg) et Riner absents, la France n’a personne dans ces catégories, tout comme en moins de 100 kg.

Source de l’article