Sélectionner une page

Les Bleues ont réussi leur entrée en lice à l’Euro ce mercredi à Tallinn, en Estonie, avec une nette victoire 3-0 face au pays hôte de leur poule (25-8, 25-19, 25-21). Amélie Rotar, meilleure marqueuse de la rencontre, a inscrit 13 points, Lucille Gicquel et Héléna Cazaute 12 chacune.

Le premier set n’a été qu’une formalité, les Estoniennes ne marquant que deux points (6 fautes de chaque côté). Mais les joueuses de l’Italien Alessandro Orefice, que l’on verra de nouveau sur les parquets de Ligue A, avec Levallois – Paris – Saint-Cloud, se sont ensuite reprises, profitant des erreurs des Françaises au service dans le deuxième set (6, sur 9 au total) pour leur tenir tête (5-8, 11-11), avant de voir les Bleues prendre le large (20-16).

« Nous sommes entrées dans la compétition de la meilleure des manières »

« Nous sommes entrées dans la compétition de la meilleure des manières, même si cela n’a pas été facile, a indiqué Lucille Gicquel au micro de l’organisation. Nous nous sommes déconcentrées au deuxième set, nous avons été plus lentes. »

Le service des Françaises fait la différence

La puissance de Gicquel et Christina Bauer au service (3 et 2 aces, 7 au total pour l’équipe), l’efficacité d’Amélie Rotar en attaque (12 points en 19 tentatives) et d’Amandha Sylves au block (6 points) ont ensuite permis à l’équipe de France de résister aux assauts estoniens, de plus en plus précis dans le troisième set. Meilleure marqueuse estonienne, l’ancienne Cannoise Kertu Laak a inscrit 9 points.

Héléna Cazaute et ses coéquipières, qui disputent leur troisième compétition de l’été, moins de trois semaines après leur qualification en Ligue des nations, joueront le deuxième de leurs cinq matches de poule vendredi (19 heures en France, en direct sur le live L’Équipe), face à l’Espagne, qui entrera en lice ce jeudi (19 heures en France) face aux Pays-Bas, la meilleure formation de ce groupe D. La Finlande et la Slovaquie s’affronteront également jeudi (17 heures).

Source de l’article