Retour polémique sur les greens pour Tiger Woods, lors du premier tour du Genesis Invitational. Pour le narguer, l’ancien numéro 1 mondial a tendu un tampon menstruel à son adversaire et ami Justin Thomas sur le neuvième trou. Un comportement puéril et sexiste qui a choqué.

Un dérapage de plus dans la carrière de Tiger Woods. De retour sur le green sept mois après sa dernière compétition officielle, le golfeur américain de 47 ans s’est fendu d’une plaisanterie absolument pas nécessaire, jeudi lors du Genesis Invitational de Los Angeles.

Si l’ancien numéro 1 mondial a réussi son retour sportif en bouclant son premier tour avec trois birdies aux trois derniers trous, le plaçant deux coups sous le par, Woods s’est aussi illustré de la mauvaise manière lors d’une compétition qu’il parraine. Après avoir devancé son adversaire et grand pote Justin Thomas sur son premier coup du neuvième trou, l’Américain aux 15 titres du Grand Chelem lui a glissé dans la main… un tampon menstruel dans son emballage. Comme pour le charrier.

Strirk: « Un comportement de gars, un comportement d’homme »

Alors que les deux hommes se dirigeaient vers leur deuxième coup, ils ont été vus en train de rire après cette blague de bien mauvais goût, largement critiquée sur les réseaux sociaux. Mais aussi en direct à la télévision américaine. La présentatrice Sarah Stirk et l’ancienne golfeuse Sophie Walker ont qualifié cet incident de « grossier » et de « décevant » de la part du champion sur Sky Sports News.

« Il s’agissait d’un comportement de gars, d’un comportement d’homme, a regretté Stirk. Passer ce tampon c’était lui dire: ‘Je t’ai dépassé’, ‘Tu tapes la balle comme une femme’. Pour moi, cela dit que les femmes sont inférieures aux hommes. (…) Les femmes ne devraient pas être présentées comme inférieures aux hommes, dans quelque domaine que ce soit, et certainement dans le domaine sportif. » Et la présentatrice d’embrayer: « Ce qui me déçoit le plus, c’est que ce n’était pas un geste improvisé, c’était prémédité, parce que je suis sûre qu’il ne porte pas de tampons sur lui en temps normal ».

Tiger Woods avait joué pour la dernière fois à l’Open Championship de St Andrews, en juillet dernier. La superstardu golf a rendu une carte de 69, le positionnant au 27e rang, à cinq longueurs des deux coeladers, les Américains Max Homa et Keith Mitchell (64, -7).

Romain Daveau Journaliste RMC Sport

Source de l’article