Le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva a souhaité lundi que l’ancien international brésilien Robinho (40 ans, 100 sélections, 28 buts) purge au Brésil la peine de neuf ans de prison à laquelle il a été condamné en Italie en 2017 – condamnation confirmée en appel en 2020, puis rendue définitive par la Cour de cassation italienne en 2022. Robinho avait été jugé coupable d’un viol en réunion commis en 2013, alors qu’il évoluait à l’AC Milan. La victime était une jeune femme albanaise qui fêtait ses 23 ans dans un club milanais.

Début 2022, le procureur de Milan avait demandé l’extradition de l’ancien joueur, retourné au Brésil, et émis un mandat d’arrêt international à son encontre. Un tribunal brésilien doit décider le 20 mars si Robinho, libre mais qui a interdiction de quitter le pays, doit purger sa peine dans une prison locale.

« J’espère qu’il paiera le prix de son irresponsabilité »

Luiz Inacio Lula da Silva à la proposition de Robinho.

« Robinho a déjà été condamné en Italie et aurait dû purger sa peine ici. Il sera jugé ce mois-ci. J’espère qu’il paiera le prix de son irresponsabilité, a déclaré le président brésilien Lula lors d’une interview télévisée. Toutes les personnes qui commettent le crime de viol doivent aller en prison. [Robinho] a eu plus de chance que 99 % des jeunes brésiliens, il a gagné beaucoup d’argent et est devenu très célèbre. Il n’avait pas besoin de faire ça », a conclu Lula, ajoutant que le viol est un crime « impardonnable ».

Selon le jugement qui l’a condamné en Italie, l’ex-international brésilien et cinq de ses compatriotes avaient fait boire leur victime « jusqu’à la laisser inconsciente et incapable de se défendre » et avaient eu ensuite des « rapports sexuels plusieurs fois de suite » avec elle. L’ancien joueur a fait preuve d’un « mépris particulier » envers la victime, « brutalement humiliée ».

Robinho a joué pour la dernière fois en 2020 avec le club de Basaksehir, en Superlig turque, avant de quitter le pays pour revenir à Santos, au Brésil, où il n’a disputé aucun match.

Source de l’article