Des militants de la CGT 44 ont retardé le déroulement du Quinté+ de mercredi, à Pontchâteau (Loire-Atlantique).

Sur son site internet, la CGT de Loire-Atlantique avait promis une « action » ce mercredi contre la réforme des retraites et donné rendez-vous à 13h30. Quelques minutes plus tard, des militants de l’organisation syndicale se retrouvaient sur la piste de l’hippodrome de Pontchâteau, alors que la course du Quinté+ s’apprêtait à être lancée. Les manifestants ont affiché une banderole avec le message suivant: « Réduire le temps de travail et retraite à 60 ans pour réduire le chômage ».

La course quotidienne phare du PMU a été retardée par l’incident. Les chevaux ont pu s’élancer à 14h25 au lieu de 13h50.

Un préjudice de « plusieurs millions d’euros » ?

Auprès de Ouest-France, le président de la Société des courses de Pontchâteau déplore des dégâts matériels et annonce son intention de porter plainte pour violation de propriété privée. Selon lui, l’action des militants a causé un « manque à gagner de plusieurs millions d’euros ». La faute au retard engendré, qui aurait dissuadé les parieurs de miser sur d’autres courses. « Le décalage de l’heure de départ a fait qu’on s’est retrouvé en concurrence avec d’autres courses », fustige-t-il dans une déclaration accordée à Presse Océan.

Baptisée Prix de la Ville de Pontchateau, la course a finalement été remportée par Haribo du Loisir monté par Matthieu Abrivard. L’arrivée complète: 15-14-13-6-5.

Source de l’article