Après un camp d’entraînement que plusieurs considèrent comme trop court, le Rouge et Or de l’Université Laval et le Vert & Or de l’Université de Sherbrooke lanceront les hostilités de la saison du RSEQ vendredi soir, en Estrie.

Cet affrontement sera diffusé à TVA Sports à compter de 19h.

Champions en titre de la Coupe Vanier, le Rouge et Or retrouvera une formation qui a bien fait l’an dernier en conservant une fiche de ,500 pour la première fois depuis 2015. C’est la cinquième fois au cours des six dernières années que les deux équipes croisent le fer en lever de rideau et Laval s’est imposée chaque fois.

«On ne défend pas notre titre, a mentionné l’entraîneur-chef Glen Constantin d’entrée de jeu. Le titre 2022 est en banque et dans le coffre et nous n’avons pas la pression de le défendre.»

«On ne parle pas de Coupe Vanier, de poursuivre le pilote lavallois qui amorce sa 22e campagne à la barre de l’équipe. Les standards sont à la bonne place et on veut jouer à notre niveau à chaque semaine. Nous sommes conscients de notre potentiel. C’est une chose de surprendre comme nous l’avons fait en 2022, mais c’est différent de gagner quand les attentes sont élevées.»

Constantin estime que ses ouailles se retrouvent dans un bon état d’esprit. «Je ne sens pas de complaisance, a indiqué le meneur pour le plus grand nombre de victoires en carrière avec 202. On doit être humble et respecter l’adversaire parce qu’il n’y a rien d’acquis.»

Une menace pour Laval et Montréal?

Fort d’une victoire face aux Carabins de l’Université de Montréal l’an dernier, le Vert & Or peut-il menacer la suprématie des deux puissances? «Poser la question, c’est y répondre, a mentionné l’entraîneur-chef Mathieu Lecompte. On croit en nos chances si on atteint nos objectifs. Comme un cuisinier qui ne partage pas ses recettes, je ne partagerai pas nos objectifs.»

Au cours des deux dernières saisons, le Vert & Or a présenté une fiche de six victoires et deux défaites à domicile sur son gazon naturel. «Nos gars sont fiers et ils veulent défendre leur terrain. Il y a une énergie particulière quand on joue à la maison.»

Lecompte mise beaucoup sur l’aspect collectif pour espérer connaître du succès. «Notre force, c’est la force du groupe, a-t-il affirmé. Avec un bon recrutement, on a amélioré notre profondeur, mais ça demeure un défi. On ne pense pas à une fiche en particulier. On veut être 1-0 à chaque semaine.»

Constantin et le coordonnateur défensif Marc Fortier sont bien curieux de voir ce que leur ancien joueur Dominic Picard, maintenant coordonnateur offensif du Vert & Or, leur réserve.

«Nous sommes un peu dans le néant, a souligné Constantin. On a regardé des films de Garneau, mais c’est du football à quatre essais. Je suis curieux et Marc l’est encore plus que moi.»

Un premier championnat

Fort d’un premier championnat en carrière, Arnaud Desjardins entame sa troisième saison gonflé à bloc. «Ce championnat m’a procuré une confiance supplémentaire et j’ai envie de regoûter à ça, a souligné celui qui pourra compter sur son receveur numéro un, Kevin Mital. Mon leadership est aussi plus grand et Justin [Éthier] fait preuve d’une grande ouverture d’esprit en m’impliquant.»

L’ancien pivot des Spartiates du Vieux Montréal s’attend à ce que le Vert & Or exerce de la pression fidèle à ses habitudes. «Ils vont être très agressifs et vont mettre de la pression. Ils ont également des joueurs sur la tertiaire qui sont en mesure de réaliser de gros jeux. Il faudra que je reste dans mes progressions et mes lectures.»

Élu sur les équipes d’étoiles canadiennes au cours des deux dernières années, Jean-William Rouleau sera encore le pilier de la ligne défensive lavalloise. Ennuyé par des tendinites aux deux genoux l’an dernier, le plaqueur de 300 livres s’est accordé un retour progressif en janvier et il a perdu du poids.

«J’étais magané et pas mal usé à la Coupe Vanier, a-t-il imagé. Je ne suis pas à 100 pour cent, mais ça va super bien. Je voulais perdre du poids pour être plus en santé tout en restant assez pesant pour arrêter le jeu au sol.»

Rouleau risque de croiser le fer pas mal avec Anthony Vandal, qui a été sélectionné sur l’équipe d’étoiles du RSEQ en 2022. «Contre Bishop’s, il a été utilisé comme garde et on va se voir plus, a-t-il précisé au sujet de celui qui évoluait comme bloqueur à droite en 2022. Ils ont une ligne offensive qui brasse.»

Source de l’article