Ultra attendu depuis plusieurs années, le combat entre Errol Spence Jr et Terence Crawford pour la couronne incontestée des welters prend enfin forme. Selon ESPN, les deux Américains invaincus ont trouvé un accord pour se retrouver sur le ring le 29 juillet à Las Vegas. Pour un choc historique aux enjeux énormes entre deux des meilleurs boxeurs de la planète toutes catégories confondues.

Si les dieux de la boxe font bien les choses, on aura droit à un affrontement entre Tyson Fury et Oleksandr Usyk pour toutes les ceintures des lourds d’ici fin 2023. Mais jusque-là, il va trôner en haut du classement du « combat de l’année » pour son importance et les attentes autour. Espéré depuis cinq ans, voire plus, en pourparlers depuis plusieurs mois avec différentes dates possibles sorties dans les médias, le choc entre Errol Spence Jr et Terence Crawford pour la couronne incontestée des welters aura bien lieu cet été.

>> Vivez le meilleur de la boxe avec les offres RMC Sport

Selon le très bien informé Mike Coppinger, journaliste pour ESPN, les deux boxeurs américains ont trouvé un accord pour un combat le 29 juillet à la T-Mobile Arena de Las Vegas. Si l’affiche n’a pas été officialisée, elle a été confirmée par un montage photos publié dans la foulée par Crawford sur Instagram, où on le voit sortir de la fontaine du célèbre hôtel-casino Bellagio de Las Vegas grimé en Aquaman avec un requin qui symbolise Spence au bout de son trident. Entre le champion WBC-IBF-WBA (Spence) et le détenteur du titre WBO (Crawford), toutes les ceintures de la catégorie seront en jeu – avec en plus la prestigieuse et ultra légitime version du magazine L’anneau – dans un combat aux enjeux énormes.

L’un des deux invaincus, 39-0 (30KO) pour Crawford, 28-0 (22 KO) pour Spence, connaîtra sa première défaite. L’autre deviendra le roi incontesté des welters, ajoutera une énorme pierre à son héritage et sera sans doute considéré comme le meilleur boxeur de la planète toutes catégories confondues, les deux ayant déjà leur place dans le top 4 du genre pour ESPN comme pour L’anneau. Si on aurait aimé voir ce choc un peu plus tôt, Crawford comme Spence sont encore dans leurs belles années, 35 ans pour le premier, 33 pour le second, et devrait offrir un spectacle intense à la hauteur des espoirs autour de leur combat.

Pour beaucoup, il s’agit tout simplement du rendez-vous le plus attendu dans un ring depuis Floyd Mayweather et Manny Pacquiao en mai 2015. Selon Coppinger, les deux boxeurs ont négocié « une garantie de bourse à huit chiffres » (au moins 10 millions de dollars, donc) et une clause de revanche « bidirectionnelle » (elle marche dans les deux sens) qui devra être activée par le perdant, quel qu’il soit, dans les trente jours après le premier combat. Cette deuxième danse devra avoir lieu avant fin 2023 et devrait précéder la montée des deux hommes chez les super-welters. Mais si chacun obtient une victoire dans les deux premiers combats, un troisième volet est « extrêmement probable ».

Celui qui en sortira vainqueur devrait ensuite « pousser pour pouvoir défier le champion incontesté des super-légers, Jermell Charlo », même si ce dernier partage le même coach que Spence à Dallas en la personne de Derrick James. Ce choc Spence-Crawford qui fait saliver les amoureux du noble art était espéré depuis juin 2018, quand l’ancien champion unifié des super-légers Crawford est monté conquérir le titre WBO chez les welters, où Spence était champion IBF depuis mai 2017. Depuis, tout le milieu rêvait de l’explication entre « Bud » (Crawford) et « The Truth » (Spence) pour désigner le meilleur welter de la planète. Entretemps, Spence a ajouté les ceintures WBC (2019 contre Shawn Porter) et WBA Super (2022 face à Yordenis Ugas) pour offrir à ce choc l’éclat d’un titre incontesté dans la catégorie.

De quoi mettre Crawford devant l’histoire: il peut à cette occasion devenir le premier boxeur masculin (Claressa Shields l’a fait chez les femmes) à avoir obtenu la couronne incontestée dans deux catégories différentes de l’ère à quatre ceintures. Les négociations pour ce choc ont longtemps bloqué en raison de promoteurs différents et rivaux, Premier Boxing Champions pour Spence, Top Rank pour Crawford, mais les choses ont commencé à bouger quand ce dernier a conclu son contrat avec la société de Bob Arum en novembre 2021 après sa victoire sur TKO face à Porter. Des discussions ont lieu pendant une grande partie de l’année 2022 et un accord était tout proche d’être trouvé avant que tout ne s’écroule au dernier moment, Crawford se tournant alors vers une défense de sa ceinture contre David Avanesyan en décembre (victoire par KO au sixième round).

Spence et Crawford se sont ensuite vus en mars et sont tombés d’accord sur les grandes lignes du contrat. Deux autres hommes ont joué un rôle essentiel pour finaliser l’affaire: Al Haymon, conseiller de Spence chez PBC, et Ish Hinson, conseiller de Crawford via l’agence CAA, qui ont fait jouer leur relation de longue date, à l’image de leur travail commun sur les deuxième et troisième combats entre Tyson Fury et Deontay Wilder. Alors que la rumeur évoquait pour Spence un premier combat chez les super-welters cet été face à Keith Thurman, Crawford et lui étaient « déterminés à s’affronter dans leur prochain combat » et n’ont pas lâché le morceau. Ils sont récompensés avec un combat qui devrait marquer sa génération. Si les situations ne sont pas similaires, il y a du Marvin Hagler-Sugar Ray Leonard (1987) dans ce combat. Un bonbon historique et savoureux.

Source de l’article