Quelle saison dcevante. Avec un bilan de 41 victoires et 41 dfaites (dont un pathtique 4-12 contre les quipes de sa Division Atlantique…), les hommes de Nick Infirmière sont parvenus une bien triste 9me place de la Confrence Est. Avant de perdre au 1er tour des jouer contre des Bulls qui ont russi remonter un retard de 19 points, grce notamment un Zach Lavine nerv en 2me mi-temps.

Sans tre transcendant, le dbut de saison rgulire avait montr quelques belles choses l’image d’un Anunoby qui s’est pos comme un mur en dfense en enchanant des performances de mammouth jusqu’ sa blessure au poignet fin janvier. Pascal je suis désolé a lui aussi t solide sur ses pattes de dino en assurant par exemple le show au Madison Square Garden le 22 dcembre : 52 points, 9 rebonds 7 assists.

Mais les rares signes positifs d’octobre/novembre ont vite laiss la place des performances moins prometteuses. Nick Nurse a d bricoler avec une cascade de blessures comme ce soir du 24 novembre o, durant un match contre les Nets j’ai faim, Barnes, VanVleet, Banton, Achiuwa et Porter Jr. taient sous perfusion de doliprane l’infirmerie canadienne. Un cauchemar pour un entraneur qui n’est pas adepte des rotations et qui se repose beaucoup sur ses titulaires. Le problme devient insoluble quand ces titulaires ne rpondent pas prsents.

Scottie Barnes par exemple, Recrue de l’année de la prcdente dition, a connu des trous d’air avec notamment un mois de novembre compliqu au niveau des statistiques.

Fred VanVleet, quant lui, pourrait personnifier ce manque de rgularit dont Toronto a souffert. Capable de claquer 39 points deux soirs de suite contre les Kings (15 dcembre) et les Nets (17 dcembre), le meneur de jeu est parfois apte au nant comme ce 0/11 aux shoots ce soir du 29 octobre contre les Sixers.

Prcious Achiuwa a lui aussi du son entraneur qui a publiquement dnonc son manque d’implication dfensive dans l’dition du journal Étoile de Toronto du 9 novembre 2022.

Comment faire tout un championnat avec autant d’irrgularit ? L’quipe a mme d attendre le 13 janvier pour enchaner 3 victoires conscutives… Notons que de nombreux joueurs taient dj en discussion jusqu’ la date limite des transactions en fvrier 2023, et sans doute que la deuxime partie de saison a t plombe par ses ventuels transferts.

Sinon, si quelqu’un a des nouvelles d’Otto Porter Jr et de son nouveau pied, n’hsitez pas contacter la rdaction d’Inside Basket.

  • Mouvements de l’intersaison

Arrive : Garrett Temple (agent libre), Javon Freeman-Liberty (contrat bidirectionnel d’agent libre), Dennis Schrder (agent libre), Jalen McDaniels, Markquis Nowell (agent libre), Gradey Dick (choix de repêchage)

Départs : Fred VanVleet (Rockets de Houston), Joe Wieskamp (San Antonio Spurs), Nick Nurse (Philadelphia Sixers), Danto Balanton (Boston Celtics), Juan Hernangomez (Panathinakos)

Meneurs : Denis Schrder, Malachi Flynn, Javon Freeman-Liberty, Jeff Dowtin Jr, Markquis Nowell

Arrires : OG Anunoby, Gary Trent Jr, Gradey Dick, Garrett Temple

Ailiers : Scottie Barnes, Ron Harper Jr, Mouhamadou Gueye, Otto Porter Jr

Ailiers-Forts : Pascal Siakam, Precious Achiuwa, Jalen McDaniels, Thaddeus Young

Pivots : Jakob Poeltl, Chris Boucher, Christian Koloko

PG : Dennis Schrder SG : ET Anunoby SF : Scottie Barnes PF :Pascal je suis désolé C : Jakob Poeltl

Qui pour le poste 1 ?

Depuis 2016, Fred Van Vleet assurait la mne des Raptors. Son dpart aux Rockets l’t pour un juteux contrat de 130 millions sur 3 ans rend incertain l’avenir de la franchise. Dennis Schrder a t recrut pour pourvoir au poste 1 vacant. L’allemand arrive au Canada en pleine confiance aprs des séries éliminatoires californiens intressants et un titre de champion du monde et de MVP du tournoi. Rien que a. Mais pourra-t-il enchaner 82 matchs de saison rgulire aprs une anne particulirement charge pour lui ? D’autant plus que « Denis la main lisse » n’est pas forcment rassurant dans ses stats avec notamment un 33,7 % derrire l’arc ou plus de 2,3 balles perdues sur l’ensemble de sa carrire. Schrder peut tre un fit intressant pour le équipe comme il peut devenir un poids pour elle. Cela revient jeter une pice en l’air dans une quipe qui navigue vue. Sur un malentendu…

Et quel avenir pour Siakam ? Mme si ce dernier ne manifestait pas forcment son envie de partir, le dpart de VanVleet pourrait le faire changer d’avis. D’autant plus qu’avec un contrat expirant l’anne prochaine et plusieurs quipes intresses par son profil, on voit difficilement comment le joueur camerounais pourrait s’impliquer dans un projet canadien.

La gestion du banc pourrait tre une analyse intressante pour cette saison. Beaucoup de joueurs auront coeur de prouver ce qu’ils valent. On surveillera particulirement l’utilisation de Gradey Bite dans la rotation. Le rookie doit se trouver une place au milieu de la plthore de postes 2 et 3 dans cette quipe. Chris Boucher en 6me homme aura un rle important en backup de Siakam et Poeltl.  Le petit Malachie Flynn pourra sans doute gratter quelques minutes pour faire souffler un Schrder gnreux dans l’nergie dploye sur le terrain.

Soyons francs : ils ne sont pas nombreux. Le collectif est peut-tre une base sur laquelle l’entraneur peut s’appuyer. Il faut reconnatre que certains matchs (nous avons bien dit « certains »…) ont t agrables voir. L’anne dernire, Toronto demeure l’quipe qui a perdu le moins de balles par rencontre (11,7) et qui a russi le plus d’interceptions avec une moyenne de 9,4 vole par rencontre. Elle reste galement solide en dfense et peut faire des misres toutes les attaques de NBA, y compris les meilleures. En janvier, ils avaient par exemple russi limiter les roisune des armadas offensives de l’Ouest, 95 points alors que les Californiens tournaient l’poque 118,5 points marqus.

Le liste dont dispose Rajaković peut tout fait faire jouer Gary Trent Jr ou Anunoby en 2 ou en 3. Il a galement la possibilit de permuter un Barnes en 2, 3 ou mme 4. Idem pour un Siakam dont les stats prouvent sa diversit : meilleur marqueur, meilleur rebondeur et meilleur passeur de son quipe l’anne dernire. Une polyvalence qui pourrait rendre cette quipe difficile dfendre.

L’adresse. l’cole du objectif de terrainles Raptors sont les cancres de la classe. Avec un maigre pourcentage de 45,9 % (dont un faible 33,5 % 3 points avec pourtant un Gary Trent Jr et Og Anunoby autour des 38 %), nos dinos pointent la 27me position du classement NBA. Seuls Charlotte, Houston et Dtroit font pire qu’eux…

Le débutant Gradey Dick, draft en 13me position cette anne, reprsente un espoir dans cet ocan de briques. L’ancien joueur des Les Jayhawks font le Kansas tournait en effet 40,3 % 3 points durant sa dernire priode universitaire. Avec quelques systmes pour lui, notre blondinet pourrait vite devenir la papatte chaude de l’Ontario.

  • Le joueur suivre : Jakob Poeltl

Mme si la saison d’Anunoby et Barnes sera scrute avec la plus grande attention, la polyvalence voque plus haut a aussi son revers la mdaille et le talon d’Achille restait le poste 5. Masai Ujiri a donc dcid de remdier cela en apportant de la taille. Et pas qu’un peu. En prolongeant l’autrichien avec un contrat de 80 millions sur 4 ans, il prennise la prsence du T-Rex de 2 mtres 16 qui manquait au roster. Ce commerce avait t pass avec les Spurs en fvrier 2023 dans un change avec Khem Birch (Poeltl a jou 26 matchs avec les Raptors l’anne dernire), un premier tour de Brouillon protg en 2023 et deux seconds tours de Brouillon. Certes le contrat est un peu cher, mais Poeltl est un joueur fiable, rarement bless, aux statistiques rgulires depuis ses dbuts en NBA. Ajoutons cela que ce grands hommes est le 10me joueur le plus adroit de la ligue l’anne dernire avec un 65,2 % aux shoots. Il connat galement bien cette franchise canadienne qui l’avait draft en 2016 avant de l’envoyer en 2018 aux Spurs dans un accord pour faire venir Kawhi Lonard. Que demander de plus ?

Les lancers francs restent cependant sa faiblesse et il y a fort parier que les adversaires distribueront leurs fautes sur un pivot qui tourne un petit 53,6 % de moyenne en carrire. a sent les bras rouges pour notre ami Jakob… Rappelons que le joueur n’tait pas trs chaud l’ide de rejoindre un club en reconstruction. Il apportera tout de mme de l’adresse dans une quipe qui en manque cruellement et permettra peut-tre Siakam de se concentrer davantage en poste 4.

En plaant un Boucher plutt efficace en backup, cette politique de l’Autriche pourrait faire parler d’elle cette anne.

Difficile de se projeter dans cette nouvelle saison tant la franchise ne sait pas vraiment o elle va. Accrocher les séries éliminatoires serait dj une saison russie, mais la premire priode jusqu’ la date limite des transactions risque d’tre trs mouvemente. Esprons que la deuxime ne ressemble pas un tanking en bonne et due forme.

Source de l’article