« La politique actuelle de la FIS, qui n’autorise pas la participation des athlètes et officiels russes et biélorusses à ses événements, reste en l’état jusqu’à nouvel ordre. » C’est par ces quelques mots, glissés au coeur d’un communiqué, que la fédération internationale de ski (FIS) a maintenu, mercredi, l’exclusion des athlètes russes et biélorusses, en raison de l’invasion russe de l’Ukraine.

Cette décision intervient après que le comité international olympique (CIO), par la voix de son président Thomas Bach, a indiqué sa volonté de voir ces sportifs réintégrés aux compétitions internationales, sous conditions, décision que les fédérations appliquent au cas par cas. Pas la FIS, donc.

Source de l’article