Ce n’est pas la première fois que Paris-Nice subit les facéties de la météo. Cette fois-ci, la course au soleil doit faire face à la neige. La 7e étape samedi, au départ de Nice, prévoit l’ascension du col de la Colmiane, perché à 1 500 m, avant une arrivée au sommet dans la station de ski d’Auron, juché à 1 614 m. C’est ici que sont annoncées des températures négatives et de la neige.

L’annulation de l’étape exclue

L’heure n’est toutefois pas encore venue pour changer l’itinéraire, selon Thierry Gouvenou, directeur de l’épreuve pour Amaury Sport Organisation (ASO) : « Ça risque d’être compliqué, mais on est obligé d’attendre encore des prévisions plus fines pour savoir exactement ce qu’on doit faire. On a l’avantage de partir de bonne heure et la météo est prévue difficile en fin de journée seulement. »

Si la neige vient à empêcher le peloton de rouler samedi, l’organisation travaille sur un plan de secours, avec éventuellement une arrivée différente. Quoi qu’il en soit, l’annulation de l’étape n’est « pas une option »selonThierry Gouvenou.

Source de l’article