« Comment abordez-vous cette confrontation, qui peut permettre au club d’atteindre le premier quart de finale européen de son histoire ?
On ne l’aborde pas de cette manière, on ne se met pas cette pression, de se dire obligatoirement qu’on doit créer quelque chose qui n’a jamais été fait. Mais c’est excitant de se dire qu’on peut créer quelque chose d’intéressant. Et je pense qu’on a la capacité de le faire donc on va tout donner demain (jeudi).

La victoire à Reims (1-0) vous a-t-elle fait du bien, au vu de vos récentes difficultés à l’extérieur ?
Au-delà de la victoire, ce qu’on a montré en termes de valeur a rassuré tout le monde. On a montré qu’on est capables de faire des perfs d’hommes à l’extérieur. Elle est bienvenue, ça fait du bien à tout le monde car on avait jusqu’ici montré pas mal de fébrilité à l’extérieur. C’était la meilleure des manières d’aborder le match de demain.

« On ne se met pas de pression (…) mais je pense qu’on a la capacité de le faire donc on va tout donner »

Vous êtes à titre personnel dans une bonne période…
Je me sens bien, j’arrive à enchaîner les bonnes performances. J’essaie juste d’aider l’équipe, d’aller le plus loin possible en Championnat comme dans cette compétition. On met en place des choses intéressantes avec mon coach des gardiens et j’essaie toujours de viser plus haut.

Que pouvez-vous nous dire sur votre adversaire de demain ?
On a analysé l’équipe et ses particularités. C’est une équipe qui va mettre beaucoup d’intensité, qui est très rapide en contre. On sait que ça va être une ambiance assez chaude, ils vont vouloir mettre un peu de folie, de la vitesse à la récupération. Ils ont aussi des points faibles, qu’on a aussi analysés mais qu’on va garder pour nous. Une équipe très rapide en transition, à l’image de Reims, qu’on a joué le week-end dernier. »

Source de l’article