Sélectionner une page

Il y a Marco Odermatt et les autres. La première manche du géant de Soldeu, en Andorre, samedi matin, en a apporté une nouvelle démonstration. Le Suisse a déjà fait le ménage et marqué son territoire, survolant les débats en 1’7 »86, soit plus d’une seconde d’avance sur son plus proche poursuivant, le Français Alexis Pinturault (+1 »09).

Vainqueur du super-G jeudi, Odermatt veut doubler la mise. Après une saison déjà idyllique, la surprise serait surtout qu’il n’y parvienne pas. Le double champion du monde cet hiver (descente et géant), vainqueur du gros globe ainsi que des globes de géant et de super-G, déjà nanti de douze succès en Coupe du monde cet hiver, s’est assuré une avance confortable avant la seconde manche programmée à midi.

Autant dire que le record d’Hermann Maier (2 000 points en Coupe du monde en l’an… 2000) ne tient plus qu’à un fil. Avec 1 942 points avant le départ de ce matin, il « suffit » à Odermatt de terminer sur le podium pour dépasser l’Autrichien. Or le Suisse, cette saison comme la précédente, a systématiquement terminé dans le top 3 en géant.

Alban Elezi Cannaferina, deuxième Français engagé, a signé le 21e temps de cette première manche (+3 »91).

Source de l’article