Sa première manche impériale, samedi matin – plus d’une seconde d’avance sur Alexis Pinturault – avait annoncé la couleur. L’épilogue semblait écrit. Il s’est concrétisé dans l’euphorie générale, au pied de la piste de Soldeu, en Andorre. Marco Odermatt a établi un nouveau record de points masculin sur une saison en Coupe du monde, effaçant des tablettes Hermann Maier (2 042 points contre 2 000 pour l’Autrichien, marque datant de l’an 2000). Le Suisse a réussi la performance en disputant moins de courses que Maier en son temps (27 contre 30 pour Maier, 22 podiums chacun).

Pour ce faire, Odermatt a déroulé lors de la seconde manche et, après le super-G jeudi, s’est imposé avec autorité sur le géant, sur le temps final de 2’19 »64. Pinturault, pas assez incisif pour sa deuxième levée, a manqué de vitesse et glissé au huitième rang (+2 »67). Deuxième Français engagé, Alban Elezi Cannaferina, sorti de piste, n’a pas pu aller au terme de la course.

24e victoire en Coupe du monde

Parti avec 1 »70 d’avance, Odermatt n’avait qu’à assurer sa course et éviter la sortie de route. Il a fait bien mieux, agressif en diable, débusquant les meilleures trajectoires, retrouvant même de l’accélération après ses rares erreurs sur le tracé, et finissant avec une impressionnante marge de 2 »11 sur le Norvégien Henrik Kristoffersen, et 2 »29 sur l’Autrichien Marco Schwarz, qui complètent le podium. C’est sa 24e victoire en carrière en Coupe du monde, la 14e en géant.

Un succès comme un point d’exclamation sur une saison boulimique où le Suisse, double champion du monde cet hiver à Courchevel et Méribel (descente et géant), vainqueur du gros globe ainsi que des globes de géant et de super-G, a engrangé 13 victoires. Lesquelles lui permettent, en plus de son record de points, d’inscrire, à seulement vingt-cinq ans, son nom aux côtés de trois légendes du ski alpin masculin.

13

Avec treize succès en Coupe du monde cette saison, Marco Odermatt égale le Suédois Ingemar Stenmark (1979), ainsi que les Autrichiens Hermann Maier (2001) et Marcel Hirscher (2018), seuls dans le ski alpin masculin à avoir atteint ce total sur un même exercice.

Source de l’article