Mathieu Van der Poel, champion du monde pointant du doigt son vélo sur la ligne, pourrait imager le dilemme. Son équipementier adore le voir gagner sur tous les vélos de sa gamme, route, cross et même Gravel. Ce dimanche, il s’est voulu plus précis sur les doutes émis quant à la poursuite d’une carrière en cyclo-cross. L’environnement de la course lui pèse. « J’aime toujours le cyclo-cross. Mais tout ce qu’il y a autour demande beaucoup d’énergie. Parfois, je me demande si cela vaut la peine d’être couvert de bière à chaque course. Une journée de cross demande beaucoup d’efforts, et l’heure de course est peut-être le plus facile. »

Il assure vouloir battre le record de sept titres de champion du monde d’Eric de Vlaeminck, en écartant l’idée de ne disputer que les Mondiaux. « C’est ma seule motivation pour continuer. Le reste de la saison, je l’ai déjà souvent dit, ne compte pas pour moi. Ce record, il l’a battu il y a des années (en 1973) et on en parle encore. Donc oui, ça me motive. »

Après deux semaines de vacances, Van der Poel attaquera sa préparation pour la route, où résident « ses principaux objectifs ». Reste à assembler le « puzzle » de sa saison. S’il a déjà évoqué sa participation à Liège-Bastogne-Liège, il doit préciser s’il disputera les JO en VTT ou sur route et, si oui, comment aborder le Tour de France qu’il souhaite courir en entier. Pour réponses, il annonce qu’il communiquera son « programme pour l’été » d’ici deux semaines.

Source de l’article