Portées par leur pivot Sarah Bouktit (8 buts au total) dans une première mi-temps de toute beauté, accrochée et très intense (16-16 après 25 minutes), les Messines ont très fini fort avant la pause et pris une avance inespérée de trois buts grâce à une roucoulette de Lucie Garnier (20-17). Elles n’ont ensuite plus jamais lâché cette avance, même si les Danoises sont revenues tout près grâce à Nora Mork (23-22), qui a terminé la rencontre avec 8 buts.

Sacko infranchissable, Granier spectaculaire

Intenables en attaque, notamment grâce à Louise Burgaard, Djazz Chambertin et Alina Grijseels (5 buts chacune), les joueuses d’Emmanuel Mayonnade peuvent aussi remercier leur gardienne Hatadou Sacko (17 arrêts), particulièrement éblouissante en deuxième mi-temps, où elle a écoeuré les attaquantes adverses, dont la Norvégienne Henny Reistad (5 buts), la meilleure joueuse du dernier Mondial.

La victoire a été parachevée par un dernier but magique de Lucie Granier, un kung-fu avec finition dans le dos qui permet à Metz de s’offrir son plus beau succès cette saison. Et de mettre un pied et demi en quarts de finale de la Ligue des champions.

Source de l’article