Éperdument passionné de basket, parti vivre à San Antonio pour suivre les Spurs de Victor Wembanyama après un diplôme à l’IEJ, le regard constamment fixé sur la NBA, tant sur le terrain que sur les statistiques et les contrats.

Pour former Victor Wembanyama, Gregg Popovich s’appuie sur les plus grands joueurs de l’histoire de la NBA. Le coach des San Antonio Spurs essaie d’enseigner au premier choix de la draft en utilisant des vidéos de Michael Jordan et Kobe Bryant, entre autres légendes passées par la ligue.

Qui pourrait mieux enseigner les bases à Victor Wembanyama que les légendes de la NBA ? Gregg Popovitch a décidé de se servir de vidéos de Michael Jordan, Kobe Bryant et d’autres grands joueurs pour inculquer les fondamentaux à la nouvelle star des San Antonio Spurs.

« Nous avons observé Michael Jordan, Kobe Bryant… »

« Dans l’avion (pour Sacramento), nous avons regardé des vidéos »a expliqué Popovich avant la défaite des Éperons contre les rois ce jeudi (122-127). « Nous avons observé Michael Jordan, Kobe Bryant, Kevin McHale, Tim Duncan, Hakeem Olajuwon… Pas pour qu’il devienne comme eux, mais pour étudier des mouvements solides effectués par des joueurs qui ont des fondamentaux solides. C’est ce que nous essayons de lui enseigner. »

« Nous essayons de nourrir son processeur »

Le 23 décembre, lors d’un match contre les Mavericks de Dallasl’entraîneur de Victor Wembanyama avait déjà mentionné cette approche. « Nous passons beaucoup de temps à lui montrer d’autres joueurs qui ont évolué dans la ligue — les mouvements de Kevin McHale au poste ou les “rocker steps” de Michael Jordan et Kobe Bryant »avait-il précisé. « Nous essayons de nourrir son processeur, pour ainsi dire, avec de l’expérience parce qu’il n’y aura personne sur le terrain pour l’aider avec cela. »

Victor Wembanyama livré à lui-même

Lors de son arrivée en NBA, Tim Duncan — précédent premier choix de la draft des Éperons — pouvait compter sur la présence de David Robinson. Victor Wembanyamaqui a de surcroît rejoint la ligue en étant bien plus jeune que son prédécesseur, ne peut pas vraiment compter sur les vétérans de son équipe. Actuellement, l’effectif de Saint Antoine ne compte aucun joueur de plus de 30 ans — à l’exception de Marcus Morris Sr, qui n’est pas avec l’équipe depuis son arrivée à la trade deadline.

Source de l’article