Déjà sacré sur le 100m, Noah Lyles a remporté ce vendredi le titre de champion du monde sur le 200m. Le sprinteur américain réalise le premier doublé depuis Usain Bolt en 2015.

Noah Lyles a réussi son pari: après être devenu champion du monde du 100m dimanche, l’Américain a conservé l’or mondial du 200m ce vendredi à Budapest. Le sprinteur de 26 ans est devenu le premier à réussir le doublé aux Mondiaux depuis la légende jamaïcaine Usain Bolt en 2015.

Noah Lyles s’est imposé en 19 sec 52, devant un autre Américain, le jeune Erriyon Knighton (19 »75), et le Botswanais Letsile Tebogo (19 »81), déjà sur le podium du 100 m dimanche. Avec ce doublé, et un troisième sacre consécutif sur 200m, Lyles s’affirme un peu plus comme un des visages de l’athlétisme mondial, à un an des JO-2024 à Paris.

>> Suivez les Mondiaux d’athlétisme en direct

Déjà cinq titres mondiaux

Le demi-tour de piste est décidément sa chasse gardée, son territoire: l’Américain y est aussi le troisième homme le plus rapide de l’histoire (19 »31 en 2022), ne s’est plus incliné depuis la finale olympique 2021 (3e) et l’a bouclé en moins de vingt secondes plus souvent que Usain Bolt. Au total, en ajoutant l’or du relais 4×100 m masculin partagé en 2019, il s’agit du cinquième titre mondial de sa carrière.

En finale du 100 m dimanche, Noah Lyles avait amélioré son record personnel de trois centièmes et égalé la meilleure performance mondiale de la saison pour s’imposer devant Tebogo et le Britannique Zharnel Hughes, tous deux crédités d’un temps de 9 sec 88 et départagés au millième de seconde.

Tebogo, double champion du monde juniors du 100 m (2021 et 2022) et promesse de l’athlétisme mondial, était alors devenu le premier sprinteur africain à se faire une place sur le podium mondial du 100 m masculin dans l’histoire, à vingt ans. Knighton (19 ans) continue lui sa progression, un an après avoir été médaillé de bronze mondial du 200 m.

Source de l’article