Malgré une fin de match débridée qui vit les Toulousains se jeter à l’assaut de la défense catalane, l’USAP, toujours aussi solidaire dans la difficulté, parvint à contenir les champions de France pour sceller son succès (27-17), trois essais à deux. Pour autant, cette victoire ne permet pas aux vaillants Catalans de quitter la treizième place, synonyme de barrage, deux points derrière Montpellier, aussi en lutte pour le maintien.

Pendant une heure, cette rencontre demeura incertaine. Il était difficile de dire qui allait l’emporter : des Perpignanais opiniâtres ou de jeunes Toulousains venus à Aimé-Giral en composition mixte, doublon oblige. Après quelques tirs au but d’entrée de jeu, l’USAP avait enchaîné en force et, profitant du carton jaune infligé au troisième-ligne centre toulousain Mathis Castro-Ferreira (23e) pour antijeu, s’était vu gratifier d’un essai de pénalité (26e).

La réaction avait été vive et, là aussi profitant d’un carton jaune reçu par Tavite Veredamu pour plaquage dangereux (32e), les Toulousains envoyèrent leur tonique deuxième-ligne à l’essai (33e). À la pause, les deux équipes revenaient aux vestiaires dos à dos, 10-10. Rien n’était joué, donc. Et on vit qu’en seconde période, les intentions offensives restaient tranchantes. À l’essai de Castro-Ferreira (43e) dans l’axe, les Catalans répliquèrent immédiatement par leur ailier gauche Lucas Dubois en bout d’aile (49e).

À l’heure de jeu, l’USAP reprit un court avantage suite au deuxième but de pénalité réussi par Tommaso Allan (60e, 20-17). À mesure que filaient les minutes, Perpignan s’installait dans le camp adverse et multipliait les attaques jusqu’à trouver la faille d’une passe au pied signée Jake McIntyre pour offrir un essai à Allan (69e) que l’arrière se chargea lui-même de transformer en coin. Par trois fois en fin de partie, Toulouse eut l’occasion d’aller chercher un bonus défensif, synonyme de leadership, mais échoua par excès de précipitation.

À suivre dimanche (21h05) en direct commenté sur notre site, la rencontre entre le Racing 92 et Toulon, en clôture de cette journée.

Source de l’article