Pierre Mignoni (manager de Toulon, après la victoire 19-14 face à Bayonne) : « Je suis content des quatre points, ce n’était pas un match facile, comme prévu, je m’attendais à un match avec cette tension-là. Je suis content de la consistance qu’on a mise, avec notre banc également. Il y a quand même un peu de regrets de ne pas scorer, dans la zone des 22 mètres adverses, pour se mettre un peu plus à l’abri. Il y a eu du déchet, mais je suis quand même satisfait. Notamment sur le jeu au sol, où on les a dominés. Heureusement qu’on ne panique pas. (sur Baptiste Serin) Je n’ai jamais eu de doute sur le fait que Baptiste ait digéré la nouvelle. Il m’a dit immédiatement qu’il voulait jouer. C’était le bon moment pour le faire rentrer en deuxième période. Je savais qu’il allait nous amener sur sa rentrée. Je l’ai vu content de jouer. »

Grégory Patat (manager de Bayonne) : « On ne peut pas espérer mieux quand on manque de maîtrise. Toulon nous a mis trop de pression dans le jeu au sol, on n’a pas assez tenu le ballon, on savait qu’ils allaient nous « chacailler » tous les mauls. On voit que l’Aviron a un super état d’esprit dans l’équipe. On prend un essai casquette qui fait partie du jeu… À la mi-temps, on n’est qu’à 6-0, moins d’une marque, on était là où on voulait. L’Aviron a encore besoin de grandir. Si on veut espérer gagner à l’extérieur, il faut vite gommer ce genre d’erreurs. C’est impardonnable. Mais même en encaissant cet essai casquette, on pouvait faire mieux. »

« On sait qu’on a encore du boulot, on ne maîtrise pas encore tout le plan de jeu »

Gaël Dréan, ailier de Toulon

Gaël Dréan (ailier de Toulon) : « On aurait pu être concret et moins stérile sur la première période. Le frein à main, ce n’était pas les consignes. On n’a pas assez exploité nos ballons. C’est le début de saison, on sait qu’on a encore du boulot, on ne maîtrise pas encore tout le plan de jeu. Quand on est trois-quarts, on veut forcément toucher plus de ballons, c’est forcément frustrant. Baptiste (Cool) a apporté son dynamisme. On était stériles sur nos lancements, son entrée a été très positive pour nous. »

Matthias Halagahu (deuxième-ligne de Toulon) : « Baptiste il est énorme, il est arrivé jeudi mais on a eu l’impression qu’il avait fait toute la préparation avec nous. C’est le niveau international, il nous apporte de fou… On a su qu’il allait jouer. Il a remis le groupe en confiance cette semaine et pendant le match. Il pèse sur nous, sur l’adversaire, sur l’arbitre. Sans lui, c’est pas pareil. »

Source de l’article