Troy Ryan, Kori Cheverie et Tara Watchorn à la barre des équipes nationales en 2023-2024

CALGARY, Alb..
– Hockey Canada a dévoilé le nom des membres du personnel entraîneur de
l’équipe nationale féminine, de l’équipe nationale féminine de
développement et de l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans
pour la saison 2023-2024. Ils seront sept à faire leur retour derrière
le banc au sein du programme national féminin.

Troy Ryan (Spryfield, Nouvelle-Écosse) revient pour une quatrième
année en tant qu’entraîneur-chef de l’équipe nationale féminine du Canada.
Il sera épaulé par les adjointes

Kori Cheverie (New Glasgow, N.-E.)

,

Caroline Ouellette (Montréal, Qc/Université Concordia, RSEQ)

et

Courtney Birchard-Kessel (Mississauga, Ont./Université de Boston, HE),

de même que par l’entraîneur des gardiennes de but

Brad Kirkwood (Calgary, Alb.)

et l’entraîneur vidéo Andrew Boucher (Timmins, Ont.).

« Nous sommes très heureux du groupe que nous avons sélectionné pour
diriger nos équipes féminines la saison prochaine, groupe qui compte
plusieurs visages familiers », a commenté

Gina Kingsbury (Rouyn-Noranda, Qc),

vice-présidente des activités hockey. « Ceux et celles qui font le choix de
revenir chaque année pour mener les troupes et aider au développement de
nos athlètes méritent notre reconnaissance, et on ne peut que se réjouir du
leadership et de l’expertise qu’ils sauront mettre à profit sur la scène
internationale. »

Ryan est devenu récemment le premier entraîneur à œuvrer à
la fois auprès des équipes nationales masculine et féminine du Canada,
remportant la médaille d’or à titre d’adjoint au Championnat mondial 2023
de l’IIHF et l’argent comme entraîneur-chef au Championnat mondial féminin
2023 de l’IIHF. Il entamera sa cinquième campagne à la barre de l’équipe
nationale féminine, après avoir été adjoint pendant près de quatre saisons
(2016-2019). En plus d’une médaille d’or aux Jeux olympiques d’hiver de
2022, Ryan a mené Équipe Canada à deux titres consécutifs du Championnat
mondial féminin de l’IIHF (2021, 2022). Il a également obtenu l’argent aux
Jeux olympiques de 2018 et au Mondial féminin de 2017, de même que le
bronze au Mondial féminin de 2019.

Cheverie a gagné une médaille d’argent comme entraîneuse
adjointe de l’équipe nationale féminine du Canada au Championnat mondial
féminin 2023 de l’IIHF. Elle compte également à son palmarès trois
médailles d’or, soit deux au Mondial féminin (2021, 2022) et une aux Jeux
olympiques d’hiver de 2022. Lors du Championnat mondial des M18 2022 de
l’IIHF, Cheverie est devenue la première femme derrière le banc d’une
équipe nationale masculine du Canada. Sur la scène nationale, elle a
remporté une médaille d’argent en tant qu’entraîneuse-chef de la
Nouvelle-Écosse aux Jeux d’hiver du Canada 2023. Il s’agissait d’une
première médaille dans l’histoire de la province en hockey féminin. Elle est
également la première femme à avoir été embauchée comme entraîneuse adjointe
à temps plein au sein du réseau U SPORTS, ayant été avec l’équipe de hockey
masculine de l’Université Ryerson pendant cinq saisons (2016-2021).

Ouellette fait partie de la cuvée 2023 qui sera admise au
Temple de la renommée du hockey. En mai, elle a aussi été intronisée au
Temple de la renommée de la Fédération internationale de hockey sur glace
(IIHF). Ouellette entame sa troisième saison à titre d’entraîneuse-chef à
l’Université Concordia. À l’international, elle a remporté une médaille
d’argent comme entraîneuse adjointe de l’équipe nationale féminine du
Canada au Championnat mondial féminin 2023 de l’IIHF, ainsi que l’or en
2022 et le bronze en 2019. Comme joueuse, elle a gagné quatre médailles
d’or olympiques et six titres mondiaux au cours d’une brillante carrière
internationale qui a duré 17 ans.

Bouleau-Kessel amorce sa première saison comme entraîneuse
adjointe à l’Université de Boston, elle qui vient de passer quatre saisons
avec l’équipe de hockey féminin de l’Université de Princeton, également à
titre d’adjointe (2019-2023). Elle a remporté une médaille d’or en tant
qu’entraîneuse-chef de l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans du
Canada au Championnat mondial féminin des M18 2023 de l’IIHF, et une autre
médaille d’or dans un rôle d’adjointe lors de l’édition de 2019. Elle a
aussi été adjointe auprès de l’équipe nationale féminine de développement
du Canada à deux reprises (2017, 2019).

L’équipe nationale féminine du Canada se rendra dans le sud de l’Ontario,
où se tiendra son camp d’entraînement en marge du Festival d’automne du 10
au 17 septembre. Ce camp servira de préparation en vue de la saison
2023-2024, notamment pour les matchs de la Série de la rivalité, dont les
dates et les lieux seront annoncés ultérieurement. Le Championnat mondial
féminin 2024 de l’IIHF marquera la conclusion de la saison. L’événement
aura lieu à Utica, dans l’État de New York, et est prévu pour le mois
d’avril.

Cliquez ici pour la liste complète du personnel de l’équipe nationaleféminine du Canada et la liste des membres du personnel de soutien au camp.

Cheverie revient à la barre de l’équipe nationale féminine
de développement du Canada, aux côtés de ses adjointes

Rachel Flanagan (Pontypool, Ont./Université de Guelph, SUO)

, Noémie Marin (Acton Vale, Qc/Collège John-Abbott, CÉGEP)
et Cassandra Turner (Campbellford, Ont./Université Quinnipiac, ECAC),
ainsi que de l’entraîneur des gardiennes de but

Sheldon Goertzen (Saskatoon, Sask./Université de la Saskatchewan, CW)

et de Boucher comme entraîneur vidéo.

Flanagan a récemment conclu sa 16 e saison en
tant qu’entraîneuse-chef de l’équipe de hockey féminin de l’Université de
Guelph. Depuis son arrivée, elle a mené les Gryphons à la conquête du titre
national d’U SPORTS en 2019 et de trois titres de Sport universitaire de
l’Ontario (SUO), en plus d’avoir été nommée Entraîneuse de l’année de SUO à
cinq occasions. Flanagan a agi comme entraîneuse adjointe de l’équipe
nationale féminine du Canada lors des rencontres de la Série de la rivalité
disputées en décembre 2022, ainsi qu’avec l’équipe nationale féminine de
développement du Canada à trois reprises (2011, 2012, 2022). Mentionnons
également qu’elle a gagné un prix Entraîneuse de l’année BFL lors de la
saison 2020-2021.

Marin entame sa neuvième saison en tant qu’entraîneuse-chef
de l’équipe de hockey féminin du Collège John Abbott, elle qui était
auparavant entraîneuse-chef à l’Académie Kuper (2012-2014). Marin a dirigé
l’équipe de développement au cours de la saison 2016-2017 et elle était
entraîneuse adjointe de l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans du
Canada au Championnat mondial féminin des M18 2015 de l’IIHF. Sur la scène
nationale, elle a été entraîneuse adjointe du Québec lors du Championnat
national féminin des moins de 18 ans 2015 et a remporté une médaille
d’argent comme entraîneuse-chef de l’équipe provinciale aux Jeux d’hiver du
Canada 2019.

Tourneur amorce sa neuvième campagne comme entraîneuse-chef
de l’équipe de hockey féminin de l’Université Quinnipiac, elle qui a mené
les Bobcats jusqu’en quart de finale du tournoi de la NCAA lors des deux
dernières saisons. À sa première année dans ce rôle en 2015-2016, elle a
mené l’équipe vers une récolte de 30 victoires, un record de la NCAA pour
une entraîneuse-chef recrue au hockey féminin. Turner a gagné une médaille
d’argent avec l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada
lors du Championnat mondial féminin des M18 2015 de l’IIHF, toujours à
titre d’entraîneuse-chef, de même qu’une médaille d’or lors de l’édition de
2014 dans un rôle d’adjointe.

Après avoir agi comme adjointe au cours de la saison 2022-2023,

Tara Watchorn (Newcastle, Ont./Université de Boston, HE)

prend les rênes de l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans du
Canada. Elle sera épaulée par les entraîneuses adjointes

Stefanie McKeough (Carlsbad Springs, Ont./Université d’Ottawa, SUO)

et

Vicky Sunohara (Scarborough, Ont./Université de Toronto, SUO)

ainsi que par l’entraîneur des gardiennes de but

Gord Woodhall (Winnipeg, Man./Winnipeg, MFHL)

et l’entraîneuse vidéo Stef Thomson

(Oshawa, Ontario)

.

Gardien a été nommée entraîneuse-chef à l’Université de
Boston en avril, devenant ainsi la première ancienne joueuse du programme
féminin à en prendre les commandes. Mentionnons aussi son passage au
Collège Stonehill, où elle a été la toute première entraîneuse-chef de
l’équipe de hockey féminin (2021-2023) et été nommée Entraîneuse de l’année
de la NEWHA lors de la saison inaugurale du programme. Avant son arrivée à
Stonehill, Watchorn a été entraîneuse adjointe à l’Université de Boston
pendant quatre saisons (2017-2020). Médaillée d’or olympique comme joueuse
en 2014, elle a aussi remporté l’or deux fois de suite en tant qu’adjointe
avec l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada lors des
éditions 2022 et 2023 du Championnat mondial féminin des M18 de l’IIHF.

McKeough a récemment terminé sa troisième saison comme
entraîneuse adjointe de l’équipe de hockey féminin de l’Université
d’Ottawa. Avant de se joindre aux Gee-Gees, elle a été entraîneuse-chef du
HC de Göteborg dans la Svenka Damhockeyligen (SDHL) en Suède pendant la
saison 2020, après avoir occupé la fonction d’adjointe pendant deux ans.
Comme joueuse, McKeough a remporté une médaille d’argent avec le Canada au
Championnat mondial féminin des M18 2009 de l’IIHF.

Sunohara en sera à sa 13 e campagne à la barre
de l’équipe de hockey féminin de l’Université de Toronto, elle qui a été
nommée Entraîneuse de l’année d’U SPORTS lors des trois dernières saisons
(2020-2023) et qui a mené les Blues à la conquête du championnat de SUO au
printemps dernier. Elle a aussi obtenu une médaille d’or comme entraîneuse
adjointe au Championnat mondial féminin des M18 2022 de l’IIHF. Comme
joueuse à l’international, Sunohara a remporté deux médailles d’or
olympiques, auxquelles s’ajoutent sept titres mondiaux. Avec 119 points
(56-63—119) en 164 parties jouées, elle occupe le 10 e rang des
pointeuses dans l’histoire d’Équipe Canada.

Les membres de l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada
ont rendez-vous à St. Catharines, en Ontario, pour le camp de sélection qui
aura lieu du 9 au 13 août et qui sera suivi d’une série de trois matchs
contre les États-Unis du 14 au 20 août à Lake Placid, dans l’État de New
York. L’équipe visera une troisième médaille d’or consécutive au
Championnat mondial féminin des M18 2024 de l’IIHF, qui aura lieu du 6 au
14 janvier.

Cliquez ici pour la liste complète du personnel de l’équipe nationaleféminine des moins de 18 ans du Canada et la liste des membres du personnelde soutien au camp.

Pour de plus amples renseignements sur Hockey Canada et le Programme
national féminin du Canada, rendez-vous à

HockeyCanada.ca

ou suivez les médias sociaux

Facebook

, Twitter et

Instagram

.

Source de l’article