Après l’or de Sarah-Léonie Cysique, l’argent de Cédric Revol et le bronze de Maxime Gobert vendredi, la délégation française a glané quatre médailles supplémentaires à Astana ce dimanche. Madeleine Malonga et Fanny-Estelle Posvite ont remporté le bronze en moins de 78 kg, tandis que Maxime-Gaël Ngayap Hambou et Axel Clerget ont obtenu l’argent et le bronze en moins de 90 kg.

Madeleine Malonga a d’abord battu l’Allemande Julie Hoelterhoff au deuxième tour avant de disposer de la Néerlandaise Lieke Derks en quarts de finale. Battue par la Portugaise Patricia Sampaio, la Française a parfaitement réagi en battant par ippon la Slovaque Metka Lobnik après 3’27 de combat pour le bronze.

Posvite a, quant à elle, dû passer par un premier tour, brillamment remporté en huit secondes face à la Lituanienne Migle Dudenaite. Ella a ensuite battu successivement la Britannique Natalie Powell et la Slovaque Metka Lobnik, avant de chuter face à la Japonaise Mao Izumi. Elle a terminé sa journée comme elle l’avait commencée, en dominant la Néerlandaise Lieke Derks par ippon en seulement 26 secondes.

Mosakhlishvili crucifie les Bleus

Chez les moins de 90 kg, c’est Maxime-Gaël Ngayap Hambou qui a réalisé le plus beau parcours. Il a d’abord remporté ses quatre premiers duels face à l’Émirien Aram Grigorian, au Libanais Caramnob Sagaipov, au Russe Khusen Khalmurzaev et au Brésilien Rafael Macedo, avant de s’incliner en finale par ippon contre l’Espagnol Tristani Mosakhlishvili.

Alex Clerget a également cédé face à l’Espagnol, mais en demi-finales. Avant cela, il avait battu le Kazakh Yermakhan Anuarbekov, le Néerlandais Jesper Smink et l’Azéri Vugar Talibov. Comme Ngayap Hambou, il a dominé le Russe Khusen Khalmurzaev pour s’offrir le bronze, la dernière médaille pour l’équipe de France qui repart de ce Grand Slam d’Astana avec sept podiums.

Source de l’article