Face à Andrey Rublev, qui avait sorti la boîte à gifles, Richard Gasquet a encaissé une défaite très nette, mercredi, au deuxième tour du tournoi ATP 250 de Doha (6-3, 6-4).

Dans une première manche partie sur les chapeaux de roues, il y avait déjà 5-2 pour le Russe, n°5 mondial, après un quart d’heure de jeu. De 2-2 à 2-5 et 0-30 sur son service, Gasquet avait même perdu quatorze points d’affilée. Indolore au retour (trois points marqués au premier set, cinq au deuxième), le Français de 36 ans, remonté à la 126e place ATP grâce à sa finale, la semaine passée, dans un tournoi Challenger à Bahreïn, a tout le temps été dépassé par la cadence imposée par Rublev, qui n’a pas pour habitude de faire dans la nuance ou dans la variété.

Face au jeune Mensik en quarts

Dans le deuxième set, Gasquet a de nouveau perdu son service, à 2-1 contre lui, et comme il n’a jamais menacé Rublev sur ses engagements, sa cause a vite été entendue (6-3, 6-4 en 56 minutes), ce qui ne retire rien à sa victoire de la veille contre Shevchenko (45e ATP), la première depuis six mois sur le circuit principal.

En quarts de finale, jeudi, Andrey Rublev affrontera la promesse tchèque Jakub Mensik (116e à 18 ans), qui est venue à bout d’Andy Murray, mercredi, à l’issue d’un marathon de 3h23 (7-6 [6]6-7 (3]), 7-6 [4]).

Source de l’article