Après trois premiers matchs compliqués, avec notamment un nul historique contre l’Italie à la Decathlon Arena de Villeneuve-d’Ascq (13-13), le XV de France doit relever la tête. Et pour cela, Fabien Galthié a enfin décidé d’injecter du sang neuf dans son groupe pour affronter le Pays de Galles (dimanche, 16h), avec plusieurs novices qui vont fêter leur grande première sous le maillot bleu.

La composition d’équipe de ce quatrième match du XV de Franceétait la plus attendue de ce Tournoi des 6 Nations 2024. car avec la blessure de Matthieu Jalibert et la suspension de Jonathan Danty pour cinq semaines, des places se sont libérés et tout le monde souhaitait voir les nouvelles pousses du rugby français.

Trois novices face au Pays de Galles

Nous sommes servis, puisqu’ils seront trois à connaître leur toute première sélection ! Blessé depuis le début du 6 nations, Emmanuel Nouveau a été aligné en deuxième-ligne aux côtés de Thibaud Flamentalors qu’au centre c’est Nicolas Depoortère qui fera la paire avec Gaël Fickou. A l’arrière, c’est Léo Barré qui fait son apparition pour suppléer un Thomas Ramos aligné au poste d’ouvreur. Le joueur du Stade Français et avec le trois-quart centre de l’UBB la grande révélation de cette saison de Haut 14alors que Des nouveautés est déjà bien connu et n’attendait plus que tous les papiers soient en règle pour pouvoir postuler au XV de France. A noter qu’un autre nouveau débutera lui sur le banc, avec le pilier droit Georges-Henri Colombe de La Rochelle.

« Depoortère, une arrivée construite »

« Les faits font que des places se libèrent. Nicolas Depoortère avait déjà travaillé avec nous quand il était chez les moins de 20 ans, il venait déjà challenger les autres lors des entraînements à 42. C’est une arrivée construite » a expliqué Fabien Galthié, lors de la conférence de presse de ce vendredi. « Léo Barré, ça fait déjà deux ans qu’il a participé aux entraînements. Il performe, c’est un joueur polyvalent. Il est venu chercher le maillot naturellement, de manière cohérente après la blessure de Matthieu Jalibert. Emmanuel Meafou, on attendait son éligibilité depuis plus d’un an. Comme Georges-Henri Colombe. On l’attendait. Il a mis du temps à venir. Il est prêt ».

Une toute nouvelle paire de centres pour les Gallois

Mais qu’en est-il des adversaires du XV de France ? En pleine crise il y a un an, le rugby gallois semble peu à peu retrouver des couleurs, même s’ils sont à trois défaites en trois rencontres en ce Tournoi des 6 Nations. Et cela est surtout grâce à une jeunesse qui a été déjà installée par le sélectionneur Warren Gatlandà l’image de son capitaine Dafydd Jenkinsqui sera d’ailleurs aligné à une inhabituelle place de troisième-ligne aile face à la France. Les expérimentés Nick Tompkins et Georges Nord font d’ailleurs les frais de cette vague jeune, puisqu’ils ne seront carrément pas dans le groupe, sortis par les novices Owen Watkin et au jeune Joe Roberts. « Certains joueurs méritent d’avoir une opportunité » a justifié le sélectionneur gallois, interrogé sur sa composition d’équipe.

Source de l’article