Jonathan Sexton pourrait bientôt être sanctionné pour son comportement en marge de la finale de Champions Cup perdue par le Leinster contre la Rochelle. Blessé pour le match, l’ouvreur irlandais risque plusieurs semaines de suspension après des insultes contre les officiels.

Didier Drogba, José Mourinho… et maintenant Jonathan Sexton. A l’image de l’ancien attaquant de Chelsea et de l’actuel entraîneur de la Roma, l’ouvreur irlandais du Leinster a dégoupillé contre l’arbitrage et s’est fendu la désormais célèbre insulte: « Fucki** disgrace ».

Et comme l’ex-buteur des Blues et le technicien portugais, la star du Leinster risque une lourde sanction pour cette « Put*** de honte » lâchée en direction de Jaco Peyper lors de la finale de Champions Cup remportée par La Rochelle contre le Leinster à Dublin (27-26) le 20 mai.

Selon le media britannique City A.M, le numéro 10 de l’Irlande risquerait même une suspension de plusieurs semaines en raison d’un comportement présenté comme « intimidant » par les des officiels de la finale.

Un seul match en six mois pour Sexton

Blessé et forfait pour ce choc continental, pour ce qui aurait été son dernier match avec le Leinster, Johnny Sexton a laissé parler sa frustration après le succès des Rochelais. Après avoir manqué la fin de saison avec la province irlandaise, l’ouvreur entend tirer sa révérence après la Coupe du monde 2023 en France (du 8 septembre au 28 octobre).

Mais une potentielle sanction pour comportement inappropriée pourrait même perturber la préparation de futur retraité. Pour un motif similaire lors d’un match de Challenge européen, le coach palois Sébastien Piqueronies avait écopé de dix semaines de suspension.

Si Jonathan Sexton venait à être pareillement puni, il serait seulement disponible pour le dernier match de préparation du XV du Trèfle avant le Mondial hexagonal: le 26 août face aux Samoa.

Après avoir déjà manqué une grosse partie de la saison avec son club en raison de problèmes physiques récurrents, Johnny Sexton avait aidé l’Irlande à signer le grand chelem lors du Tournoi des VI Nations et n’a plus joué depuis le succès contre l’Angleterre le 18 mars.

Source de l’article