Teddy Riner, champion du monde des +100 kg, ce samedi à Doha : « Ce n’est qu’au mental (sa victoire). Ç’a été très difficile pour moi aujourd’hui, nuit blanche, donc difficile de m’exprimer. Mais c’est bien qu’il y ait des journées comme ça, comme ça les gens arrêtent de croire qu’il n’y a personne (en face) et que c’est facile. C’est toujours dur, il y a toujours du monde. Et excusez-moi l’expression mais il faut s’arracher les couilles pour gagner, ouais, c’est dur. Désolé les enfants.

« Il n’y a jamais de médaille facile »

(Sur ce que représente un onzième titre mondial) La fierté, la difficulté d’aller le chercher, le travail qu’il y a derrière, mais quand on travaille ça paie, même quand c’est dur. Avec ce Championnat on va savoir ce qu’il reste à travailler (pour les JO de Paris 2024)avant ça un peu de repos, savourer quand même. Il n’y a jamais de médaille facile, et un nouveau titre après autant d’absence, je vais le savourer.

Source de l’article