Titulaire d’un Master en journalisme sportif, je suis tombé amoureux du tennis dès l’enfance et j’ai toujours aimé lire les belles histoires de ce sport. Aujourd’hui, je souhaite les raconter, profiter de ma passion à fond et être au plus proche des as du circuit.

Grande révélation française de la saison 2023, Arthur Fils s’est approché du top 30. En 2024, il doit réussir à confirmer ses récents progrès mais pour le moment, il a du mal à passer la seconde. Le début de saison n’est pas très réussi et c’est peut-être à cause de cette pression constante mise sur chaque joueur qui réussit à sortir de l’ombre. En février, il a fait le choix de passer son temps sur terre battue en Amérique du Sud sans réussir à briller.

Grand espoir du tennis tricolore dans la très jeune génération, Arthur Fils a besoin encore de temps pour arriver vers les sommets les plus hauts. Vainqueur de son premier titre sur le circuit ATP en 2023, sur terre battue, le Français a fait des choix forts récemment pour sa carrière. Mais si on ne voit pas vraiment les résultats pour le moment, cette expérience pourrait lui servir pour réussir ses objectifs de la saison, à commencer par les Jeux olympiques.

Une tournée difficile

Engagé dans trois tournois au mois de février sur terre battue, Arthur Fils n’a réussi qu’à décrocher une victoire et il a eu beaucoup de mal à déployer un niveau de jeu efficace sur cette surface. « Il ne faut pas forcément toujours remettre en question ses choix et surtout pourquoi on les fait. Il ne doit pas être content, c’est sûr. Pas seulement du résultat brut, mais aussi de la manière, du niveau de jeu » estime Arnaud Clémentconsultant pour Eurosport.

La pression sur les épaules

Auteur d’une première saison au plus haut niveau impressionnante, Arthur Fils était forcément attendu au tournant. Mais il a sûrement besoin d’un peu plus de temps pour se familiariser avec le circuit ATPlui qui disputait encore des Challengers début 2023. « Il s’est créé une structure de grande qualité avec Seb’ (Grosjean) et (Sergi) Bruguera. Peut‐être qu’il s’est mis trop de pression, trop vite sur cette saison 2024. C’est vrai que l’an dernier, il est monté comme une flèche à une vitesse dingue et il a envie de continuer sur sa lancée » poursuit l’ancien 10ème mondial.

Retour sur dur compliqué ?

Après avoir passé un mois sur terre battue, Arthur Fils refait surface sur le dur pour disputer biens indiens et Miamiles deux premiers Maîtrise 1000 de l’année. Il faudra donc relever ce nouveau défi de retourner sur dur avant de se replonger directement sur l’ocre ensuite. Pour le moment, il doit essayer de marquer le plus de points possibles pour s’assurer une place au tournoi olympique.

Source de l’article