Après sept mois d’absence, la star américaine du golf Tiger Woods va effectuer son grand retour à la compétition dans une semaine pour le Genesis Invitational à Los Angeles.

Le Tigre is back. La superstar du golf Tiger Woods a annoncé vendredi son retour à la compétition sur le circuit nord-américain PGA, la semaine prochaine au Genesis Invitational à Los Angeles, sept mois après sa dernière apparition sur les greens au British Open l’an passé. « Je suis prêt à jouer un VRAI tournoi du PGA Tour la semaine prochaine, au Genesis Invitational », a tweeté l’Américain âgé de 47 ans, vainqueur de 15 épreuves du Grand Chelem.

Un titre qui manque à son palmarès

Cette épreuve qu’il parraine constitue donc sa rentrée en ce début d’année. C’est un des rares tournois qu’il n’a jamais encore gagnés, lui qui codétient pourtant, avec Sam Snead, le record du nombre de victoires en USPGA (82), la dernière remontant à 2019 au Zozo Championship. Or le Genesis, sis dans le comté de Los Angeles, c’est aussi un très mauvais souvenir pour Woods. Car en s’y dirigeant un matin du mardi 23 février 2021, il a fait une sortie de route brutale, le SUV qu’il conduisait faisant ensuite plusieurs tonneaux avant de finit sa course dans les abords de la double voie qu’il allait emprunter.

Enfin la fin des pépins physiques ?

Il a subi plusieurs fractures ouvertes aux jambes, surtout la droite, la plus endommagée, qui donnait guère d’espoir quant à la poursuite de sa carrière. Mais Tiger, qui s’était déjà remis de nombreux gros soucis de santé, notamment au dos, a pu faire son retour plus d’un an après au Masters d’Augusta, où il s’était classé 47e, une performance remarquable sur un parcours vallonné et exigeant. Il avait disputé ensuite deux autres Majeurs: le Championnat PGA dont il a franchi le cut avant d’abandonner après le 3e tour, et le British Open où il n’a joué que les deux premiers tours. Il avait prévu de participer au Hero World Challenge en décembre dernier, il a souffert d’une fasciite plantaire, rendant son pied droit douloureux au niveau du talon et de la voûte plantaire. Une blessure liée à celles subies l’année précédente lors de son accident de la route. Le « Tigre » avait néanmoins joué un 12 trous avec son fils Charlie, quelques jours plus tard, dans une exhibition, le PNC Championship. Il en avait profité pour annoncer que désormais la suite de sa carrière se concentrerait sur les Grands Chelems et un ou deux autres tournois du circuit, selon son état de forme.

Source de l’article