Hospitalisé après avoir été touché au front par un tir « accidentel » d’un soldat lors d’un match de qualification pour la prochaine Coupe du monde, face au Ghana, un Comorien de 21 ans est décédé. Selon les autorités, des spectateurs tentant de forcer l’entrée de l’enceinte sportive ont provoqué un mouvement de foule.

Dans la confusion, un soldat, membre du dispositif de sécurité, a tiré dans ce que le porte-parole du gouvernement a qualifié de « malheureux » incident. L’accident « a été provoqué par une manipulation accidentelle d’une arme mais tout cela provient du fait qu’il y a eu une bousculade liée à un mouvement de foule qui voulait à tout prix accéder au stade »a indiqué Houmed Msaidie, contacté le lendemain de l’incident.

Fahad Moindze a été touché au front. Il avait été évacué pour des soins en Tanzanie, accompagné de son frère et un cousin. Il est mort à l’hôpital. « J’ai mal, je n’ai pas de mot, mon neveu est mort »a confié mardi Sitti Ahamada, la tante du jeune homme, installée en France. L’affaire a suscité l’émoi dans l’archipel de l’océan Indien.

Source de l’article