Battus au Vélodrome vendredi soir lors de la première journée du Tournoi des VI Nations par l’Irlande (17-38), les Bleus du XV de France n’ont pas rassuré, loin de là. Pour le consultant RMC Sport Denis Charvet, la déception n’a pas sa place au regard de la différence de niveau affichée par les deux équipes.

L’exclusion juste après la demi-heure de jeu de Paul Willemse a presque mis fin instantanément aux espoirs français de s’imposer, vendredi soir contre l’Irlande. De retour en compétition quelques mois après le Mondial à domicile, les Bleus ont subi la loi de la deuxième nation mondiale (17-38) dans un stade Vélodrome plein à craquer. Le rêve de Grand Chelem s’envole déjà.

Pour le consultant RMC Sport Denis Charvet, il n’y a pas de déception à avoir au vu de la prestation des hommes de Fabien Galthié. Pour lui, le système de jeu des Irlandais est plus rôdé et n’a pas changé depuis plusieurs années, raison pour laquelle « la retraite de Johnny Sexton a moins d’impact que l’absence d’Antoine Dupont ».

« On a été surclassés par les assauts irlandais »

« Aujourd’hui, on a vu des Français stériles en attaque, utiliser le jeu au pied plus pour se débarrasser que pour occuper ou avancer, en défense on était perdu… On a été pris, on a été désorganisés. Tous les rucks ont été beaucoup trop rapides, on a subi tout le match. On a été surclassés par les assauts irlandais, ils vont beaucoup plus vite avec le ballon et sans le ballon, ils ont une faculté à se déplacer où il faut et dans le bon timing, et chaque fois tu as un surnombre et un joueur qui prend l’intervalle et fait la différence. On était déjà surclassés durant les 30 premières minutes, avant l’exclusion. Je pense qu’aujourd’hui il n’y a pas photo. Il y a une équipe irlandaise qui récite son rugby d’une manière extraordinaire, c’est presque de l’art. Jouer à ce niveau-là, avec une telle finesse dans les gestes, c’est incroyable. »

Source de l’article