Sélectionner une page

La Jumbo-Visma a réalisé un véritable coup de force ce vendredi lors de la 13e étape de la Vuelta en plaçant trois coureurs sur le podium, dont Jonas Vingegaard pour la victoire. Sepp Kuss reste en rouge, tandis que Remco Evenepoel a perdu toute chance de réaliser le doublé.

Jonas Vingegaard a remporté en solitaire l’étape reine du Tour d’Espagne, vendredi au sommet du col du Tourmalet, où son équipe Jumbo-Visma a réalisé le triplé et où Remco Evenepoel, en perdition, a perdu toute chance de gagner sa deuxième Vuelta. Le Danois, double vainqueur du Tour de France, s’est envolé à huit kilomètres du sommet pour s’imposer avec une trentaine de secondes d’avance sur ses coéquipiers Sepp Kuss, qui reste en tête au classement général, et Primoz Roglic, lors de cette 13e étape disputée dans les Pyrénées françaises.

Ce triplé consacre la toute-puissance de l’équipe Jumbo-Visma, bien partie pour gagner les trois grands Tours cette année -Primoz Roglic a remporté le Giro- et qui peut rêver de placer trois hommes sur le podium dans dix jours à Madrid. L’ordre reste à déterminer mais Sepp Kuss, habituel lieutenant au service de ses leaders, a plus que limité la casse. Au classement général, l’Américain compte 1 min 37 sec d’avance sur Roglic et 1 min 44 sec sur Vingegaard. L’Espagnol Juan Ayuso (UAE) suit à 2 min 37 sec.

La journée a en revanche été fatale aux ambitions du vainqueur sortant, Remco Evenepoel, qui a concédé plus de 27 minutes à Vingegaard dans le Tourmalet. Le Belge a été distancé dès l’Aubisque, le premier des trois grands cols au programme, alors qu’il restait encore 90 km à parcourir.

Visage livide et plié sur sa machine, le prodige flamand, entouré de ses équipiers de Soudal Quick-Step, a vécu un nouvelle désillusion sur un grand Tour cette année après son abandon sur le Tour d’Italie à cause du Covid-19. Le Portugais Joao Almeida figure parmi les autres grands perdants du jour, tout comme le jeune Français Lenny Martinez, lâché dès le pied du Tourmalet et qui a perdu plus de huit minutes dans l’ascension.

Source de l’article