Grosse surprise sur 400m, où le jeune jamaïcain Antonio Watson, 29e au classement mondial de la discipline, s’est imposé en 44 »22 ce jeudi aux Mondiaux de Budapest. En revanche, sur 800m, c’est la douche froide pour les Bleus. Aucun des trois athlètes français qualifiés en demies ne s’est qualifié en finale.

Le jeune Jamaïcain Antonio Watson, 21 ans, a créé la surprise en s’imposant sur 400 m aux Mondiaux d’athlétisme de Budapest, le Sud-Africain Wayde Van Niekerk ne prenant que la 7e place. De leurs côtés, les Bleus se sont tous inclinés en demi-finale du 800 m, malgré un record personnel de Yanis Meziane.

Champion du monde cadet à 15 ans

En l’absence du champion olympique Steven Gardiner et du champion en titre Michael Norman, Watson a couru en 44 »22 pour devancer le Britannique Matthew Hudson-Smith (44 »31), qui s’était emparé du record d’Europe en demi-finales, et l’Américain Quincy Hall (44 »37). Seulement 29e au classement mondial de la discipline, Watson avait été champion du monde cadet (moins de 18 ans) de la discipline en 2017, à seulement 15 ans.

Son record, 44 »13, a été établi mardi en demi-finale. Le recordman du monde Wayde Van Niekerk, de retour au premier plan après des années de galère liées à des blessures, n’a pas tenu dans la dernière ligne droite pour couper la ligne en 45 »11. Champion du monde en 2011 et vice-champion du monde en titre, le Grenadien Kirani James a été disqualifié après avoir coupé la ligne en 5e position.

Déception pour les Bleus sur 800m

La déception a en revanche été grande pour les Bleus en demi-finale du 800m: ni Benjamin Robert (6e de sa course, 1’44 »38), ni Gabriel Tual (5e, 1’44 »83), ni Yanis Meziane (4e, 1’44 »30), n’ont réussi à se qualifier pour la finale, après trois demies très rapides. C’est le benjamin des trois, Meziane (21 ans), champion d’Europe espoirs cet été, qui s’en est le mieux sorti avec un record personnel, échouant à se qualifier pour sept centièmes de seconde.

Source de l’article