Sélectionner une page

Yann Baillon (45 ans) devient le nouveau directeur technique national de la Fédération française de karaté et disciplines associées. Sur proposition du président Francis Didier, le ministère des Sports l’a nommé. Il succède à Gilles Cherdieu qui était en place depuis février 2021.

« C’est une réelle fierté pour moi, commente Baillon. Ce n’est pas une concrétisation, mais une suite à mon parcours. Je me considère un peu comme un enfant de la Fédération Française de Karaté, depuis mes premiers pas en club, en passant par les podiums en équipe de France. Je suis conscient du rôle que j’endosse et de sa complexité. Comme je l’ai été dans toute ma carrière, je me devrai d’être actif, productif et généreux. Le plus important pour moi au cours de ces prochains mois sera de continuer à mettre les clubs au centre du projet fédéral et du développement de nos disciplines. Faire en sorte que chaque club, dans n’importe quel territoire, puisse avoir la même attention et le même crédit. »

Natif d’Orléans, le nouveau DTN avait débuté avec ses frères Olivier et Thomas au Budokan Karaté, le club de leur père.

Champion du monde en 2002

Après avoir été champion d’Europe cadets en 1994 et champion du monde juniors en 1996, il montait pour la première fois sur un podium international seniors en 1998 avec une médaille de bronze des -80 kg aux Championnats d’Europe de Belgrade avant de remporter quelques mois plus tard l’or par équipe aux Championnats du monde de Rio. En 2000, il devenait champion d’Europe et vice-champion du monde. Deux ans plus tard, il obtenait l’or mondial à -80 kg.

Il mettait un terme à sa carrière en 2006, après une dernière médaille de bronze aux Mondiaux, pour gravir les échelons de la FFK. Après avoir été entraîneur national, il était nommé directeur des équipes de France en 2017.

Source de l’article